Marchés français ouverture 4 h 41 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 687,17
    +44,48 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,1957
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 781,02
    -12,12 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    52 747,15
    -322,70 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,28
    +17,33 (+1,26 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

L'éloge de la défaite

·1 min de lecture

C’est l’édito sport de Virginie Phulpin. Ce matin, vous voulez nous vanter les mérites des défaites en sport. La culture de l’instant dans laquelle on vit à notre époque, notamment avec les réseaux sociaux, nous pousse à tout vouloir, tout de suite, et surtout gagner. Mais pour vous, finalement, ça rend les victoires moins savoureuses.  

Est-ce qu’on aurait autant apprécié la coupe du monde 2018 s’il n’y avait pas eu Knysna en 2010 ? Le trophée de 1998 aurait-il eu la même saveur si les Bleus n’avaient pas vécu le traumatisme de France Bulgarie en 1993 ? Ce sont les défaites les plus cuisantes qui obligent les équipes à se réinventer, et qui donnent toute leur valeur aux victoires.

Je me suis entretenue hier avec Laurent-David Samama, auteur d’un essai qui s’appelle "Eloge de la défaite", et j’ai été vaincue. Obligée de reconnaître ce que nous apportent les revers. Ça n’est pas simple, de reconnaître une défaite, n’est-ce pas ?  

Aujourd’hui on vit dans la culture de l’instant. Je poste sur Instagram et je veux des likes, tout de suite. Et jamais je ne me montre sous mon mauvais jour. Et ça se ressent dans le sport. On ne veut voir Kylian Mbappé que comme le héros de Barcelone la semaine dernière. Pas l’ombre de lui-même quelques jours plus tard contre Monaco. On n’accepte que le meilleur, mais ça enlève la magie du sport.

La culture de l’immédiateté, ce sont aussi les propriétaires du Paris Saint-Germain qui ont investi beaucoup d’argent, et qui attendent un retour sur invest...


Lire la suite sur Europe1