Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,20
    +3,94 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    2 334,60
    -2,60 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 790,66
    +1 930,55 (+3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,13
    -23,97 (-1,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,72
    +0,85 (+1,11 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,71
    +36,87 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2740
    +0,0042 (+0,33 %)
     

L'élevage durable : trois jours pour trouver des solutions

La toute première Conférence mondiale sur la Transformation Durable de l'Élevage.

Le rendez-vous est organisé par la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

La conférence s'ouvre à Rome et jusqu'à mercredi, il sera question des possibles innovations pour produire davantage tout en réduisant les effets indésirables sur le climat.

Directeur de la branche production et santé animales de la FAO : "[...] La production animale durable favorise la disponibilité à long terme des systèmes agroalimentaires, protège les ressources naturelles, améliore la résilience économique et contribue à un avenir plus durable et résilient."

PUBLICITÉ

La demande mondiale en nourriture devait s'accroître de 20 % d'ici 2050.

À l'échelle de la planète, les produits alimentaires d'origine animale jouent un rôle crucial pour lutter contre la faim dans le monde.

L'optimisation des ressources naturelles et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont au cœur des réflexions.

Directeur de la branche production et santé animales de la FAO : "Nous devons d'abord nous concentrer sur l'amélioration de l'efficacité des systèmes d'élevage. Cela comprend l'optimisation de la conversion alimentaire, la réduction des pertes alimentaires, l'amélioration de l'utilisation des nutriments, la réduction de la dégradation des terres et des ressources en eau, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l'atténuation de la dégradation de l'environnement. De plus, nous devons donner la priorité à l'adoption de pratiques agricoles et d'élevage intelligentes sur le plan climatique."

La conférence de Rome a pour objectif de sensibiliser à la contribution de la production animale durable et de les définir les priorités pour mobiliser des ressources scientifiques, techniques et financières.