Marchés français ouverture 42 min
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 067,57
    +192,34 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    29 270,30
    +387,84 (+1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    28 796,36
    +1 164,27 (+4,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    829,93
    +43,31 (+5,51 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     

L'électrification coûtera des "milliers d'euros" supplémentaires par voiture selon Renault

·2 min de lecture

Gilles Le Borgne, directeur de l'ingénierie de Renault, affirme à Challenges miser sur l'hybride E-Tech, qui va bientôt atteindre les 200, voire 280 chevaux en 4x4. En électrique, les premières Mégane de pré-série arriveront en fin d'année. Le risque de ces nouvelles technologies ? Un coût de revient de plusieurs milliers d'euros supplémentaires par voiture. Et si les clients ne pouvaient pas suivre ce renchérissement?

n’a pas peur. La révolution énergétique ? "Nous sommes bien préparés et avons les ingrédients technologiques", affirme Gilles Le Borgne dans un entretien avec Challenges. Car le directeur de l’ingénierie de Renault en est certain : "La fin de la voiture thermique pure est programmée." Les armes de la firme au losange pour affronter les prochains tours de vis de Bruxelles sur l’automobile européenne ? L’hybride E-Tech d’un côté, l’électrique de l’autre. "Très efficace, économique, l’E-Tech sera la technologie de base des futurs véhicules électrifiés de Renault. Elle est plus chère qu’une motorisation thermique avec boîte automatique, mais moins qu’un diesel (boîte auto)", souligne l’ex-responsable de la recherche-développement de PSA.

Carlos Ghosn ne voulait pas en entendre parler il y a dix ans. Mais les premiers hybrides (essence-électrique), apparus l’an dernier sur la Clio (23.400 euros en version de base), cartonnent chez Renault, représentant 27% des ventes de Clio en Europe au premier trimestre, 19% des SUV Captur (à partir de 27.100 euros), 26% des Mégane (40.000 euros en break). Le nouveau sera également livrable en juin avec cette motorisation. Non rechargeable avec 145 chevaux ou rechargeable avec 160, cet E-Tech va aussi arriver sur des modèles supérieurs, avec "des puissances de 200 chevaux et jusqu’à 280 sur un futur SUV compact en version rechargeable 4x4", annonce Gilles Le Borgne. De quoi titiller largement les Allemandes.

Laest originale. Il s’agit aujourd’hui d’un moteur à essence 1,6 d’origine Nissan et de deux moteurs électriques. Le principal a été développé également chez le partenaire nippon, mais il est produit à Cléon en France. Le second, plus petit, provient de l’équipement japonais Denso. La batterie lithium-ion a une capacité de 1,2 kWh sur l'hybride, 9,8 kWh sur la version rechargeable. Elle est d’origine Hitachi dans le premier cas, LG Chem dans le second. Une boîte à crabots spécifique inspirée de la F1, à quatre vitesses plus deu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles