La bourse ferme dans 3 h 9 min

L'électorat Zemmour au carrefour entre celui de Trump et de Le Pen

·2 min de lecture

SONDAGE EXCLUSIF - Le polémiste réactionnaire séduit un électorat plus riche et plus urbain que celui qu'avait capté Donald Trump aux Etats-Unis. Il cherche désormais à siphonner les électeurs populaires de Marine Le Pen. Au deuxième tour face à Emmanuel Macron, son score a chuté de trois points en trois semaines à 42%.

Même si elle s’est stabilisée depuis début octobre autour de 17% des intentions de vote, n’est sans doute pas une simple "bulle médiatique". Semaine après semaine, le polémiste réactionnaire maintient sa place aux côtés des candidats à la présidentielle, dont les scores évoluent peu: Emmanuel Macron décroche entre 23 et 25% des intentions de vote, Marine Le Pen 16%, Xavier Bertrand 14%, Valérie Pécresse et Jean-Luc Mélenchon 10%, Michel Barnier et Yannick Jadot 8% et Anne Hidalgo de 5 à 6%.

A lire le détail des résultats de notre sondage Harris Interactive*, Eric Zemmour, qui s’approche chaque jour un peu plus d’une candidature à la présidentielle –"si je me présente, c’est pour gagner", -, dispose d’une vraie assise dans l’opinion publique. A l’image de Donald Trump, l’ex-chroniqueur du Figaro réalise ses meilleurs scores chez les plus de 50 ans et draine des voix dans toutes les catégories sociales.

A la différence de son grand frère américain, il est plutôt mieux placé chez les Français les plus aisés (17%) que chez les plus pauvres (14%) et ne suscite pas l’engouement des habitants des communes rurales. Les deux subissent le contre-coup de leurs saillies misogynes puisque les femmes se détournent largement d’eux. "C’est une faiblesse très importante d’Eric Zemmour, , directeur de la Fondation Jean Jaurès. De tous les candidats, il est celui qui connaît relativement la plus forte désaffection du vote des femmes."

Marine Le Pen plus forte chez les femmes

Une différence de taille avec Marine Le Pen qui est parvenue en une décennie à convaincre un vote féminin qui fuyait son père: la candidate séduit même aujourd’hui davantage les femmes (20%) que les hommes (12%). "Sur cet aspect comme sur d’autres, l’électorat Zemmour est souvent en miroir inversé de l’électorat Le Pen", analyse Jean-Daniel Lévy, directeur délégué d’Harris Interactive. D’après notre sondage, la candidate du Rassemblement national récolte 24% des intentions de vote chez les 25-34 ans et 25% parmi [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles