La bourse ferme dans 6 h 3 min
  • CAC 40

    6 139,45
    +92,14 (+1,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 581,96
    +43,08 (+1,22 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0590
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 827,90
    +3,10 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 983,79
    -419,97 (-2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    461,78
    -0,02 (-0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,94
    +1,37 (+1,25 %)
     
  • DAX

    13 325,36
    +139,29 (+1,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 341,35
    +83,03 (+1,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2278
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Législatives: La presse s'interroge sur la stratégie de Macron

https://kiosque.ovh.demainunautrejour.com/

La presse française s'interroge sur la capacité du camp du président Emmanuel Macron à réunir une majorité absolue au deuxième tour des législatives face au désormais opposant numéro un Jean-Luc Mélenchon.

"Ça passe ou ça casse", titre en Une lundi Le Télégramme, s'interrogeant sur la capacité du camp du président à réunir une majorité absolue au face au désormais opposant numéro un

"Macron vers une majorité étriquée", croit savoir , sous un portrait en Une du chef de l'Etat regardant au loin, l'air soucieux.

"Vite un barrage pour me retenir!", dit, dans le dessin humoristique du Courrier Picard, un Emmanuel Macron peinant à surnager, pris dans des eaux tumultueuses, sous le regard goguenard, depuis la rive, de Jean-Luc Mélenchon.

"Abstention et indécision", titre La Voix du Nord, évoquant le "doute sur une majorité absolue pour Emmanuel Macron".

"La majorité fragilisée", titre sobrement en Une le quotidien économique Les Echos. "La Nupes fait jeu égal avec la majorité présidentielle", écrit Le Monde.

"Macron: Une semaine pour arracher la majorité absolue", prédit le Parisien/Aujourd'hui en France, sous un portrait du président Macron cerné par Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen.

"Malgré la percée de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon n'est pas en mesure de revendiquer Matignon", pronostique le journal.

L'Humanité a une analyse diamétralement opposée: "D'ores et déjà, la Nupes peut s'enorgueillir d'avoir gagné ses galons de principale force d'opposition. En attendant de réaliser peut-être l'exploit historique et inédit que constituerait le renvoi dans l'opposition du président de la République fraîchement réélu. Ou, au moins, de le priver de majorité absolue", selon le quotidien communiste, se prenant à rêver de Jean-Luc Mé[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles