La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 589,10
    +216,04 (+1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives : "Ne votez pas pour moi", la surprenante stratégie d'un candidat dans la Meuse

"Ne votez pas pour moi !" Cette inscription sur les affiches électorales de cette circonscription de la Meuse a de quoi surprendre. Et pourtant, il ne s'agit pas d'un canular. Jean-Luc Duret ne souhaite pas se faire élire, raconte 20 Minutes. Mais alors pourquoi s'est-il présenté à cette élection ? Le fond de l'affaire tient de la science-fiction. L'homme, un consultant agricole, est pourtant responsable de section LREM du département depuis 2018. Se décrivant auprès de nos confrères comme "très actif", notamment pendant la présidentielle, il n'attendait rien en retour, mais pensait être investi par la majorité présidentielle (désormais appelée Renaissance).

D'autant que dans sa circonscription, la députée sortante, qui était une dissidente, s'est retirée. Mais la suite va le faire déchanter. D'abord, il voit parachuté devant lui un autre homme politique : Patrick François. Ancien directeur (Grand Est) de la Caisse des Dépôts, l'homme est finalement déclaré inéligible, précise 20 Minutes. Une information confirmée seulement deux heures avant le dépôt final des candidatures, le 20 mai dernier. "On m'a conseillé de déposer la mienne", témoigne Jean-Luc Duret.

Sauf que dans le même temps, Renaissance plaide pour la suppléante (Anne Bois) de Patrick François. Deux candidats pour le même parti, la situation est ubuesque. Alors lui ne veut pas que les voix soient divisées dans une circonscription où il y a déjà douze candidats, et ce en dépit de la procédure d'exclusion lancée contre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un chef d'entreprise contraint de payer 100.000 euros pour rouvrir une route
Elle découvre des milliers de dollars cachés dans le canapé qu'on lui a offert
Covid-19 : la vitamine D efficace pour limiter l'infection chez les personnes âgées
A quoi sert cette trappe au-dessus du cockpit d'un avion ?
Etats-Unis : nouveau plaidoyer de Biden pour limiter la vente d'armes à feu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles