La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 143,70
    -14,56 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives: les ministres qui pourraient perdre leur poste

L'Elysée a annoncé, dimanche 22 mai, que tout ministre candidat malheureux aux législatives devrait démissionner. Or la bataille n'est pas gagnée pour tout le monde. Tour d'horizon des ministres pour qui le scrutin s'annonce serré.

Si le nouveau gouvernement d' est en place depuis vendredi 20 mai, il reste encore un obstacle de taille à franchir pour quinze de ses membres: les élections législatives. L'Elysée a en effet confirmé, dimanche 22 mai, que . Il faut dire que les risques sont peu nombreux: sur les quinze ministres candidats, treize sont candidats à leur réélection. Il n'empêche, pour certains, la situation s'annonce compliquée.

  • Première campagne rugueuse pour Clément Beaune

, ministre délégué à l'Europe, va pour la première fois se présenter à une élection. Avec , il fait partie des deux ministres candidats à ne pas être des députés sortants. Et pour cet exercice périlleux, ne lui a pas réservé la circonscription la plus facile. La septième circonscription de Paris a certes placé Emmanuel Macron en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 36,4% des suffrages exprimés, mais y a obtenu un très bon score 31,2% des voix. Et si l'on y ajoute les 9,9% de Yannick Jadot et les quelques points d'Anne Hidalgo et Fabien Roussel, la gauche - réunie pour les législatives sous l'étiquette Nupes - cumule plus de 45% des voix.

Lire aussi

Source d'espoir toutefois pour le proche d'Emmanuel Macron: le député sortant, Pacôme Rupin, élu en 2017 avec 55,9% des voix, portait l'étiquette La République en Marche. Mais avant lui, c'est le PS qui, pendant 20 ans, a gardé sous son joug la circonscription. De quoi mettre Clément Beaune sur ses gardes: il n'a pas hésité à attaquer frontalement sa principale rivale, la représentante de la Nupes, Caroline Mécary, qui, comme lui, est candidate pour la première fois et non-originaire de la circonscription.

La qualifiant de "visage le plus radical de la France insoumise", il a considéré sur Radio J dimanche 22 mai que certains tweets de l'avocate a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles