La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0465
    -0,0091 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 801,62
    -1 220,24 (-4,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,32
    -20,36 (-3,04 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Législatives/LFI: Taha Bouhafs se retire à Vénissieux

Le député LFI Alexis Corbière a fait mardi "un grand constat d'échec" après un tweet du journaliste militant Taha Bouhafs laissant entendre son retrait de la course aux législatives à Vénissieux (Rhône).

Le député LFI Alexis Corbière a fait mardi "un grand constat d'échec" après un tweet du journaliste militant Taha Bouhafs laissant entendre son retrait de la course aux législatives à Vénissieux (Rhône).

Dans un communiqué publié dans la nuit sur son compte Twitter, Taha Bouhafs, 25 ans, a déploré "une tempête d'attaques sans précédent", surtout depuis la confirmation dimanche de son investiture par LFI dans la 14e circonscription du Rhône, au grand dam de la maire communiste de Vénissieux Michèle Picard.

"J'ai sous-estimé la puissance de ce système quand il veut vous broyer", écrit-il notamment. "J'ai été soutenu, pas assez pour tenir, mais assez pour être reconnaissant. J'espère que cette déclaration ne vous fera pas baisser les bras. Continuez à vous battre. Pour ma part, j'ai essayé mais je n'y arrive plus", conclut-il.

"Un grand constat d'échec"

Interrogé sur France 2 pour confirmer que M. Bouhafs ne serait donc pas candidat, Alexis Corbière a estimé "qu'il faut l'interpréter comme ça".

"Tout ça est un grand constat d'échec", a-t-il déploré à propos de cette annonce, qui constitue un premier accroc dans la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) pour les législatives.

"Je prends acte de sa décision et je demande qu'elle soit respectée", a-t-il ajouté, assurant que LFI n'avait fait aucune pression pour obtenir ce retrait, réclamé lundi par un de ses alliés, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel.

Celui-ci avait demandé à LFI de "revoir" la candidature de Taha Bouhafs pour "créer les conditions de gagner" dans cette circonscription.

Il déplorait notamment le fait que Taha Bouhafs ait été condamné à 1.500 euros d'amende, notamment pour injure publique pour avoir traité la syndicaliste policière Linda Kebab d'"Arabe de service", une condamnation dont il a fait appel.

"Délit de faciès"

"De toute manière il y aura un candidat de La France insoumise et de toute manière, nombres d'arguments qui ont été utilisés pu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles