La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 844,30
    +3,10 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    27 595,28
    -1 186,13 (-4,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2496
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Législatives: La France insoumise refuse la main tendue du PS

·2 min de lecture

La proposition de négociations avancée par le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, pour les législatives, a été sévèrement refusée par les partisans de Jean-Luc Mélenchon.

Fin de non recevoir. La présidente des élus La France insoumise à l'Assemblée nationale, a refusé, dimanche 17 avril, la proposition de dialogue du Premier secrétaire du PS Olivier Faure en vue des élections législatives.

Dans un entretien au de ce 17 avril, elle explique qu'elle ne veut "pas de discussions" de son parti avec le PS, "et ce refus est définitif". "Le PS a été très clair, pointe-t-elle. Anne Hidalgo ne voulait rien construire avec nous. Nous avons pris acte de ses attaques et de son refus à tirer un bilan lucide du quinquennat de François Hollande".

Un rejet clair et net qui confirme les termes des Insoumis, formulés dès le 15 avril: les soutiens de Jean-Luc Mélenchon ont à cette date proposé, par voie de communiqué, aux écologistes et aux communistes de former une coalition pour les législatives des 12 et 19 juin, mais en excluant les socialistes de ces discussions. Un rude retour de bâton pour les socialistes, après des décennies de position dominante sur l'échiquier politique: le temps devient lointain où le parti de Lionel Jospin imposait ses conditions à ses alliés de la gauche plurielle.

Lire aussi

Mathilde Panot n'est pas tendre avec les candidats écologiste Yannick Jadot et communiste Fabien Roussel. Ils "doivent rendre des comptes à propos de leurs nombreuses attaques envers Mélenchon, c'est un préalable", explique-t-elle. "On ne demande pas un exercice de flagellation publique. Mais ils nous doivent des explications. Hier pour Jadot, nous étions les amis de Poutine. Aujourd'hui, cela ne semble pas empêcher son parti de vouloir discuter avec nous".

Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, s'était dit prêt, le 16 avril, à engager un dialogue avec Jean-Luc Mélenchon pour les législatives des 12 et 19 juin, assurant que "(sa) main est tendue", dans un entretien au journal .

Pacte social et écolo

"Je suis prêt à engager un dialogue à la condition que ce ne soit pas la mise en scène d'un poker menteur", expliquait le Premier secrétaire, qui au[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles