Marchés français ouverture 7 h 1 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0551
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 845,38
    +315,35 (+1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,94
    +435,26 (+179,36 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Législatives : Emmanuel Macron pourrait-il refuser de nommer Jean-Luc Mélenchon Premier ministre ?

“Je demande aux Français de m’élire Premier ministre !”. Battu de justesse à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon veut prendre sa revanche dans les urnes lors des élections législatives des 12 et 19 juin prochain. L’objectif du grand manitou de La France insoumise (LFI) est simple : bâtir une coalition de l’ensemble des mouvements de gauche (La France insoumise, Europe Ecologie - Les Verts, Parti socialiste, PCF) autour de son programme pour arracher la majorité absolue (289 sièges) à l’Assemblée et contraindre Emmanuel Macron à le nommer Premier ministre, dans le cadre d’une cohabitation.

Dans cette hypothèse, assez improbable selon les premiers sondages disponibles, le locataire de l’Elysée serait-il contraint de faire appel au troisième homme de la présidentielle ? “Du point de vue juridique, le chef de l’Etat est libre de nommer la personne de son choix, mais il est politiquement contraint”, décrypte Elina Lemaire, maître de conférences en droit public à l’Université de Bourgogne. L’article 8 de la constitution prévoit en effet que la nomination du Premier ministre est une prérogative propre du chef de l’Etat. Mais dans les faits, “le régime parlementaire contraint le chef de l’Etat à nommer à la tête du gouvernement et en son sein des personnes qui ont la confiance de la majorité à l’Assemblée”, poursuit la constitutionnaliste.

Si le président fait un choix différent, “la majorité va immanquablement voter une motion de censure pour renverser le gouvernement en place”, avertit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron proclamé président de la République par le Conseil constitutionnel
Qui sont les 1.000 fonctionnaires mieux rémunérés qu’Emmanuel Macron ?
L’étonnante arnaque au code-barres utilisée par des escrocs dans un Géant Casino de Saint-Étienne
L'institut de Didier Raoult coupable de "graves manquements" dans des essais cliniques, selon les autorités
“L'université devient le lieu pour répondre aux enjeux du futur”, affirme la présidente de Paris-Saclay

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles