Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 001,15
    +993,97 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 213,29
    +14,72 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Législatives : que sont devenus les piliers de la commission de la défense de l’Assemblée ?

Jean-Christophe Mantrant / Etats-major des armées

Si des ténors comme Thomas Gassilloud, Jean-Louis Thiériot, ou Jean-Michel Jacques ont été réélus, d’autres spécialistes défense de l’Assemblée ont été battus, comme le député de Brest Jean-Charles Larsonneur. Revue de détail.

Ils sont tous passés, ou presque. Deux ans après des législatives 2022 qui avaient envoyé au tapis une bonne partie des spécialistes défense de l’Assemblée nationale (François Cornut-Gentille, Fabien Gouttefarde, Philippe Michel-Kleisbauer, Sereine Mauborgne…), les piliers de la commission de la défense ont, cette fois-ci, quasiment tous sauvé leur siège. Dans la 10ème circonscription du Rhône, le président Renaissance de la commission Thomas Gassilloud a écrasé la RN Cécile Patout avec près de 63 % des voix, grâce notamment au désistement de la candidate PS/NFP Florence Janine Jacqueline Perrin.

Lire aussiLégislatives 2024 : le bulldozer RN stoppé, mais la « digue républicaine » finira par céder

L’ex-majorité présidentielle conserve une bonne partie de ses cadres de la commission. Le rapporteur de la loi de programmation militaire Jean-Michel Jacques, ancien des forces spéciales, conserve son siège, avec près de 60 % des voix au second tour dans la 6ème circonscription du Morbihan. Yannick Chenevard, rapporteur du budget de la marine, réussit à conserver son siège dans le Var, privant le RN d’un grand chelem dans le département, malgré les 42 % du parti lepéniste au premier tour dans sa circonscription. Natalia Pouzyreff, co-autrice avec le LR Jean-Louis Thiériot d’un rapport récent sur la défense sol-air, s’impose à nouveau dans les Yvelines. Le rapporteur des crédits de l’armée de terre François Cormier-Bouligeon est également réélu dans le Cher.

Victoire symbolique dans le Cher

Mais la victoire la plus symbolique est probablement celle de Loïc Kervran dans la 3ème circonscription du Cher. Le député sortant Renaissance avait pourtant 12 points de retard sur le RN Pierre Gentillet, avocat et chroniqueur sur CNews qui avait atteint 43 % au premier tour. La potentielle victoire de ce profil pro-russe, créateur du Cercle Pouchkine dédié au rapprochement franco-russe, dans une région qui concentre une bonne partie des usines d’armement française (MBDA, Nexter…) avait inqu[...]

PUBLICITÉ

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi