La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 305,91
    -111,55 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives: les derniers dinosaures du Palais Bourbon

BERTRAND GUAY / AFP

De Charles de Courson à Nicolas Dupont-Aignan, ils ne sont plus qu’une poignée de députés à avoir réussi l’exploit de se maintenir sur les bancs de l’Assemblée depuis les années 1990.

C'est le nouveau doyen des députés en termes de longévité. Le centriste Charles Amédée de Courson, pilier indéboulonnable de la commission des finances depuis 1993, a été réélu confortablement dans la Marne, avec 63% des voix. Il va donc entamer son septième mandat consécutif! Grande gueule, doté d’un humour un brin déroutant, rarement tendre avec ses collègues, ce spécialiste des questions budgétaires est néanmoins très respecté sur les bancs du Palais Bourbon où il jouit d’une image d’incorruptible. Il s’était d’ailleurs vu décerner un prix de l’éthique par l’association Anticor. Il a notamment ferraillé contre l’arbitrage favorable à Bernard Tapie et présidé la commission d’enquête sur Jérôme Cahuzac. A 70 ans, de Courson fait partie des rares représentants de la vieille garde du Palais Bourbon.

Pas de limite au cumul dans le temps

Une partie avait été balayée lors de la vague macroniste de 2017, qui a amené 70% de néophytes à l’Assemblée. Certains barons locaux avaient aussi déserté en raison de la loi sur le non cumul des mandats, préférant conserver leur poste de maire. Dans le nouveau monde d'Emmanuel Macron, il était même question de limiter aussi le nombre de mandats dans le temps. Une mesure défendue par : "de la mairie jusqu’au Parlement, permettre à un élu d’occuper un mandat pendant une période trop longue freine nettement le renouvellement de la vie politique et accentue le risque que se développent des pratiques clientélistes." L’ONG constatait que la plupart des atteintes à la probité adviennent au-delà du premier mandat.

La réforme constitutionnelle de 2018 prévoyait donc de plafonner le nombre de mandats consécutifs à trois. à l’époque, 81 députés - essentiellement des "mâles blancs" de droite, âgés en moyenne de 58 ans – étaient alors concernés. Le projet de loi prévoyait toutefois une transition très douce puisque l’interdiction ne serait entrée en vigueur qu’en 2032. Qu’importe, la réforme n’a finalement jamais vu le jour, faute de consensus [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles