La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 929,95
    +188,01 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Législatives: pour Bardella, Zemmour "hésite" car il craint un échec

Alors que la gauche s'unit pour les législatives, l'extrême-droite se déchire. Le président par intérim du RN, Jordan Bardella, s'est étonné mardi des "hésitations" d'Eric Zemmour à être candidat aux législatives, y voyant la preuve que le polémiste d'extrême droite "sait" qu'il serait battu.

L'extrême-droite se déchire entre rassemblement National et Reconquête avant les législatives tandis que la gauche s'unit. Etonné des "hésitations" d'Eric Zemmour à être candidat aux législatives, , le président par intérim du RN, y voit la preuve que le polémiste d'extrême droite "sait" qu'il serait battu.

"C'est surprenant de la part d'Éric Zemmour parce qu'on a là un parti qui s'appelle Reconquête et où tous les ténors, tous les cadres du parti, ne veulent pas s'engager dans la bataille législative, même le chef de la famille, Zemmour, hésite", a ironisé sur France 2 l'eurodéputé RN, qui, pour sa part, ne sera pas candidat aux législatives, contrairement à Marine Le Pen.

"Comment on peut hésiter quand on regarde la situation du pays? S'il hésite, c'est parce qu'il sait que lui-même ne pourra ni se qualifier au second tour, ni espérer être député à l'Assemblée nationale" après avoir obtenu 7% à la présidentielle, a-t-il ajouté.

Jordan Bardella a de nouveau lancé "un appel aux électeurs d'Éric Zemmour, comme (...) aux électeurs déçus de LR". "Je leur dis: venez avec nous, construisons ensemble l'opposition à Emmanuel Macron, ne gaspillez pas votre vote, alors même que, avec 7% à l'élection présidentielle, vous ne passerez le second tour dans aucune circonscription", a-t-il insisté.

Le fondateur du parti Reconquête a dit hésiter lundi soir mais être "très tenté" par une candidature aux élections législatives des 12 et 19 juin, et rendra sa décision dans "quelques jours".

Il a déploré que pour ces élections, auxquelles il compte bien présenter "577 candidats", aucune négociation ne soit en cours avec Marine Le Pen.

"Je pense que la stratégie qu'a mise en oeuvre Éric Zemmour, qui consiste à se placer à la droite du Rassemblement national, dans l'outrance, dans l'excès, est une impasse et donc on a vocation à travailler avec des gens qui, peut-être chez lui, se rendent compte de cette erreur", a taclé M. Bardella.

"Il peut y avoir des gens qui viennent du parti d'Éric [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles