Marchés français ouverture 4 h 54 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 843,58
    -254,66 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,1609
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 678,96
    +50,22 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    50 688,55
    -1 879,27 (-3,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,34
    -63,99 (-4,34 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Législatives au Canada: Justin Trudeau reconduit sans gloire

·2 min de lecture

Le Premier ministre libéral a échoué à élargir sa majorité comme il l’ambitionnait.

Tout ça pour ça! En , le Premier ministre canadien, le libéral Justin Trudeau espérait sortir de sa position inconfortable de gouvernement minoritaire à la Chambre des Communes à Ottawa depuis le scrutin de 2019. Les Canadiens, pariait-il, lui seraient reconnaissants d’avoir géré le pays pendant l’épidémie de Covid sans provoquer de crise majeure et en mobilisant, comme jamais, le filet social protecteur de l’Etat-providence. Raté. Durant la longue soirée électorale du 20 septembre, au fil du dépouillement des votes, d’Est en Ouest, dans ce vaste pays, étendu sur six fuseaux horaires, son espoir s’est envolé. Le Parti libéral reste, certes, la première formation en sièges et son chef est reconduit afin de remporter une majorité absolue à la Chambre. Au final, la répartition définitive des sièges ne devrait pas être très différente de celle de la Chambre sortante.

Premiers résultats, premières déceptions. Dans les provinces atlantiques, bastion traditionnel libéral et très dépendant de l’aide publique fédérale, le Parti conservateur grappille quelques sièges. La ministre des Pêches, Bernadette Jordan, est défaite en Nouvelle-Ecosse. Le chef du Parti conservateur, le modéré Erin O’Toole, y voit un augure propice. Sa stratégie, fondée sur une campagne positionnée au centre, bien qu’elle ait été contestée en interne, est justifiée, se rassure -il. Las, il lui faut déchanter: ses ambitions de devenir le prochain chef de gouvernement se brisent sur la résistance libérale dans les banlieues de Toronto, la grande agglomération de l’Ontario, qui étaient sa cible. Cette province compte à elle seule plus d’un tiers des sièges à la Chambre. La formation conservatrice remporte les circonscriptions de l’Ontario rural et des provinces des Prairies mais ne parvient pas à mordre dans l’électorat urbain. Elle paie notamment ses ambiguïtés sur la question du port d’armes à feu, instrumentalisée sans mesure par Justin Trudeau durant la campagne. Seule consolation, le Parti conservateu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles