Publicité
La bourse ferme dans 4 h 9 min
  • CAC 40

    7 527,16
    +23,89 (+0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 861,54
    +22,40 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 334,60
    -14,50 (-0,62 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 486,06
    -666,77 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,31
    -18,85 (-1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,39
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    18 032,48
    +30,46 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,20
    -0,66 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Les législatives anticipées risquent-elles de faire trébucher les JO 2024 ?

Fred Lee/Getty Images

La politique française va-t-elle influer sur les Jeux olympiques ? Voir les faire trébucher ? Depuis l’annonce faite dimanche 9 juin par Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale à l’issue du scrutin des Européennes, qui a vu le Rassemblement national largement l’emporter, le timing interroge. Car cette dissolution implique de nouvelles élections législatives qui se tiendront les 30 juin et 7 juillet prochains. Si à gauche et dans la majorité présidentielle une nouvelle percée du RN est redoutée, qui pourrait ouvrir la voie à une cohabitation, plus globalement la question d’un changement de gouvernement à moins de trois semaines de l’événement inquiète.

Vacance du gouvernement, remaniement… autant de sujets chauds alors que se profile l’événement sportif planétaire déjà placé sous haute surveillance. Interrogée ce lundi 10 juin, la maire de Paris, Anne Hidalgo a évoqué un timing «extrêmement troublant», rapporte Le Parisien, même si elle assure que «rien ne viendra gâcher les JO». Un discours pour rassurer, à l’image de celui du président du Comité olympique international (CIO), Thomas Bach, qui visitait une école à Paris ce matin : «C’est un processus démocratique qui ne va pas perturber les Jeux. On sent l’enthousiasme évident ici. Nous voyons une grande unité en faveur des JO à Paris», a déclaré le dirigeant dans des propos relayés par RMC Sport.

Le président du CIO a par ailleurs ajouté que la France «est habituée à faire des élections» et que, même avec «un nouveau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron prononce la dissolution : qui sont les conseillers qui ont soufflé l’idée au président ?
Système de retraite : le déficit à l'horizon 2030 se creuse plus que prévu
Dissolution de l'Assemblée nationale : définition, procédure et conséquences
Un orage de grêle arrache l’avant d’un Airbus A320 : «c’était très fort»
Les réformes et projets de lois menacés par la dissolution, vote par procuration… L'actu éco en 120 secondes