Publicité
Marchés français ouverture 37 min
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 334,39
    -134,97 (-0,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 796,55
    -613,76 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,84
    -8,05 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

Législatives 2024 : les bons élèves et les bonnets d’âne de la participation

NICOLAS GUYONNETHans LucasHans Lucas via AFP

Comme attendu, la participation au second tour des élections législatives est en passe de battre des records, avec un taux de 59,71 % à 17 heures au niveau national, du jamais-vu depuis le scrutin de 1981, qui avait suivi l'élection de François Mitterrand à l'Elysée. Mais dans le détail, certains départements de la France métropolitaine se sont encore plus fortement mobilisés. Ils sont ainsi une quarantaine sur 97 à dépasser les 60 % de taux de participation à la même heure. Et même quatre à dépasser les 67 %, soit plus des deux tiers des inscrits sur les listes électorales : la Seine-Maritime, le Finistère, la Dordogne, et le meilleur élève de toute la métropole, le Tarn, avec un taux de 67,99 %.

Comme souvent, de nombreux départements ruraux affichent un excellent taux de mobilisation, qu’il s’agisse du Gers, de la Lozère, des Hautes-Alpes ou encore de la Creuse, du Cantal ou de la Haute-Loire. Dans ces secteurs, les bureaux ferment à 18 heures, et les opérations de dépouillement pourront alors commencer.

A l’inverse, certains départements ont relativement moins mobilisé. Comme souvent, il s’agit de départements d’Ile de France, qui, très urbains, ont pour habitude de pousser la moyenne nationale vers le bas. Le bonnet d’âne revient ainsi à la Seine-Saint-Denis : le sixième département le plus peuplé de France ne s’était mobilisé qu’à hauteur de 39 % à 17 heures. Cela marque un net décrochage par rapport au premier tour de dimanche dernier, où 47 % des électeurs du «93» avaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : la France se dirige-t-elle vers une «crise financière», comme le prédit Bruno Le Maire ?
Royaume-Uni : «Pas de temps à perdre» pour doper la croissance, selon la ministre des Finances
Législatives 2024 : retraites, budget… les grands chantiers de la nouvelle Assemblée nationale !
Législatives 2024 : découvrez qui est votre député, circonscription par circonscription
Hollande, Borne, Wauquiez… découvrez les résultats des ténors politiques aux législatives 2024