La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    5 870,04
    -161,44 (-2,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 425,79
    -88,53 (-2,52 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0416
    -0,0028 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 811,90
    -5,60 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 301,80
    -1 084,93 (-5,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    408,35
    -31,32 (-7,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,47
    -0,31 (-0,28 %)
     
  • DAX

    12 666,47
    -336,88 (-2,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 173,72
    -138,60 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2121
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Législatives 2022: Match à trois dans le bastion de la majorité en Rhône-Alpes

Cinq ans après leur razzia, les candidats aux législatives en Rhône-Alpes de Renaissance (le parti de la majorité) doivent résister à l'union de la gauche en ville et à la puissance de la droite en zone rurale.

C'est le bastion à défendre. Pour , nouveau nom du parti d', il est hors de question de laisser filer aux mains des Insoumis et de leurs nouveaux alliés le département du Rhône, et surtout sa métropole lyonnaise. Il faut dire qu'en 2017, les troupes du chef de l'Etat avaient frappé un grand coup en conquérant 12 circonscriptions sur 14. Mais l'heure n'est plus à l'euphorie. "C'est très différent cette fois-ci, explique Thomas Rudigoz, député LREM sortant qui va défendre son siège dans la 1ère circonscription. On n'a plus l'avantage de la fraîcheur et de la nouveauté. On défend un bilan, on a du concret à montrer. En revanche, on est aussi sous le feu des critiques." Signe qui ne trompe pas, certains candidats de la majorité ont effacé le visage d'Emmanuel Macron sur leurs affiches de campagne, histoire de ne pas braquer certains électeurs peu fans du président.

Pour gagner la bataille, Renaissance mise sur de nouvelles figures, comme Sarah Peillon, Loïc Terrenes et Ambroise Méjean, le président des Jeunes avec Macron. Ce jeune homme de 26 ans, aux joues glabres et au visage poupin, bien connu des chaînes d'info, part à l'abordage de la 9e circonscription du Rhône, une terre de droite où Bernard Perrut (LR) règne en maître depuis 1997. Un défi de taille qui ne fait pas peur à l'impétueux candidat. "C'est une circonscription de conquête, confie-t-il. Le match n'est pas joué d'avance, mais les retours sur le terrain sont positifs. Beaucoup d'électeurs plébiscitent le président, et surtout ils sont conscients qu'il vaut mieux avoir un député dans la majorité présidentielle pour faire bouger les choses qu'un parlementaire dans l'opposition qui va passer son temps à critiquer."

Une place à droite

Porte-à-porte, serrages de mains sur les marchés, rencontres avec les associations, ce diplômé d'HEC ne ménage pas sa peine pour mobiliser les 27% d'électeurs qui ont voté pour Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle. Il est aidé par un logiciel qui lui permet de ci[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles