La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 063,91
    +29,39 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives 2022 : LR ne sera pas la « roue de secours » de la majorité, annonce Christian Jacob, qui va quitter la présidence du parti en juillet

Jacques Witt/SIPA

OPPOSITION - Christian Jacob, qui va quitter la tête des Républicains en juillet, compte garder son parti à l’initiative dans un rôle d'« opposition responsable » et fera « une série de propositions » d’ici l’automne

Les Républicains feront d’ici l’automne « une série de propositions » sur divers sujets allant de l’éducation à l’immigration, a affirmé ce lundi Christian Jacob, le président de LR. Ce dernier compte garder son parti à l’initiative dans un rôle d'« opposition responsable ». « Nous sommes dans l’opposition au gouvernement à Emmanuel Macron et nous restons sur cette ligne », a-t-il encore assuré ce lundi. Et ce mardi le président des Républicains a rejeté, juste avant sa rencontre avec Emmanuel Macron, toute idée de pacte de gouvernement, assurant que LR ne serait pas la « roue de secours » de la majorité.

« Nous sommes dans l’opposition et nous y restons. On n’a pas vocation de béquille ou de roue de secours. La réponse ne sera pas dans les combines et les magouilles », a affirmé sur France Inter Christian Jacob, qui était le premier chef de parti reçu par le chef de l’Etat à 10 heures. Le président des Républicains, qui a déjà annoncé son intention de quitter son poste après les législatives, a précisé ce mardi qu’il quitterait « début juillet » la tête du parti. Les élections pour le remplacer devraient avoir lieu « fin octobre, début novembre », a-t-il ajouté.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Résultats Législatives 2022 : Femme de chambre, chauffeur livreur… Les députés atypiques vont-ils remuer l’Assemblée ?
Résultats Législatives 2022 : Les ministres perdants sont-ils vraiment obligés de quitter le gouvernement ?
Résultats Législatives 2022 : Les partenaires de LFI refusent l’offre de Mélenchon d’un groupe unique Nupes à l’Assemblée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles