La bourse ferme dans 6 h 5 min
  • CAC 40

    6 138,61
    +91,30 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 580,40
    +41,52 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0588
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    +3,30 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    19 981,20
    -425,10 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    461,72
    -0,08 (-0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,97
    +1,40 (+1,28 %)
     
  • DAX

    13 322,25
    +136,18 (+1,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 340,50
    +82,18 (+1,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2274
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Législatives 2022: comment faire revenir les jeunes aux urnes ?

GUILLAUME SOUVANT / AFP

Sept jeunes sur 10 n’ont pas voté lors du premier tour des élections législatives. Faut-il mieux les éduquer à la citoyenneté via l’école ? Permettre le vote par Internet ? Développer des outils numériques ?

“Ce n’est pas la peine de venir râler sur Parcoursup si après, on ne vote pas pour ceux qui veulent l’abolir”. Le leader de la Nupes lançait en début de semaine un appel à la jeunesse démobilisée, à la veille du secondde ce dimanche 19 juin. a atteint des sommets au premier tour : 70% des électeurs de moins de 35 ans n’auraient pas voté . Parmi cette tranche d’âge : 76% des 18-24 ans et 66% des 25-34 ans se sont abstenus.

Parmi les jeunes, plusieurs catégories se détachent. “On a constaté une sur-mobilisation de la , et en même temps une démobilisation des jeunes des quartiers populaires”, analyse Céline Braconnier, professeur de science politique à Science Po, Saint-Germain-en-Laye. Pourquoi ? “Il y a chez les jeunes un fort discrédit de la classe politique, une fatigue démocratique et un besoin que les réformes aillent plus vite”, explique Olivier Galland, sociologue au CNRS, auteur de 20 ans, le bel âge ? (Éditions Nathan).

Un désengagement de l’école

Pour répondre à cette “désertion démocratique”, les spécialistes sont unanimes : il faut faire rentrer la politique “Il y a un désengagement de l’école dans la fabrique de la citoyenneté”, fustige Céline Braconnier, co-autrice de Démocratie de l’abstention. Pour elle, l’injonction à la neutralité dans les collèges et les lycées conduit les professeurs à esquiver les sujets de politique. Or “il y a une forte demande des jeunes de plus d’accompagnement et de décryptage, poursuit-elle. Peu outillés, ces derniers votent peu. “Contrairement aux générations plus âgées, les jeunes ne font pas de vote aveugle“, ajoute la spécialiste de l’abstention.

L’ (EMC), créé par la loi du 8 juillet 2013 avait justement pour objectif de former les élèves à la citoyenneté. Il a pour but ”de permettre aux élèves de saisir les enjeux moraux et civiques de l’appartenance (...) à une société démocratique co[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles