La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 377,39
    +95,49 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives 2022: on vous explique pourquoi les ministres devront (peut-être) démissionner

Les 12 et 19 juin prochains, pas moins de quinze membres du nouveau gouvernement présentent leur candidature aux élections législatives. Tous risquent leur place de ministre. Challenges vous explique.

Pas le droit à l’erreur. Si l’on connaît désormais les 27 membres du d’Emmanuel Macron près d'un mois après , la liste officielle risque d’évoluer.

Les qui seront battus lors des devront démissionner dans la foulée. Challenges vous explique pourquoi.

Démission du gouvernement: que dit la loi?

Les ministres qui perdront leur élection les 12 et 19 juin 2022 seront évincés du gouvernement. Immuable depuis 2007, cette règle n’est pourtant inscrite dans aucun texte constitutionnel. En vue des prochaines législatives, l’Elysée a décidé de maintenir cette consigne, déjà édictée par il y a cinq ans et héritée de .

Si un ministre a le droit de se présenter aux élections législatives qui suivent sa nomination, il prend le risque de devoir quitter son poste au gouvernement en cas de défaite. L’objectif de cette mesure? Permettre au peuple de rendre légitime la nomination des ministres.

Lire aussi

Ce lundi, le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne entre dans une "période de réserve". En vue des élections législatives, les ministres doivent éviter, autant que faire se peut, de se déplacer dans l’exercice de leurs fonctions. Ils ne peuvent pas non plus soutenir les candidats de la majorité présidentielle en leur qualité de ministre ou de secrétaire d’État; ni vanter le bilan de l'action gouvernementale.

Des ministres ont-ils déjà démissionné à la suite d’une défaite électorale?

Depuis quinze ans, seul a fait les frais de cette règle. En 2007, alors nommé ministre de l’Ecologie et du Développement et de l'Aménagement durables, le maire de Bordeaux avait obtenu 49,07% des voix dans la 2e circonscription de Gironde, contre 50,03% pour Michèle Delaunay. Il avait annoncé qu’il présenterait sa démission au président de la République et au Premier ministre dès le lendemain.

Quels ministres se présentent aux élections législatives de 2022?

Quinze personnalités du nouveau gouvernement ont décidé de se présenter aux urnes:

, Première ministre, se présente dans la 6e circonscript[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles