La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 334,96
    -251,74 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Législatives 2022: Tout ce que vous devez retenir du second tour

POOL/AFP - Michel Spingler

Le chef de l'Etat a perdu la majorité absolue (établie à 289 sièges sur 577), avec seulement 245 élus. La Nupes obtient de son côté 137 sièges, le Rassemblement national réalise un score historique avec 89 sièges et Les Républicains placent 61 députés.

Ce dimanche 19 juin au soir, les élections législatives ont connu leur dénouement. Le président de la République devra composer avec une Assemblée nationale sans majorité absolue. Le camp du président Emmanuel Macron, "Ensemble" - alliance composée des partis Renaissance, MoDem, Horizons et Agir notamment - a obtenu 245 des 577 sièges à l'Assemblée nationale à l'issue du second tour des élections législatives, selon les résultats officiels publiés lundi par le ministère de l'Intérieur. L'alliance de gauche, la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes), obtient de son côté 137 sièges, devant le Rassemblement national (89 sièges) et Les Républicains (61 sièges).

  • Majorité relative pour le président de la République

(établie à 289 sièges sur 577) qui, pendant cinq ans, avait voté tous ses projets pratiquement sans discuter. Il hérite à la place d'une Assemblée nationale où à défaut de majorité, vont siéger deux oppositions puissantes qui lui sont résolument hostiles.

Conséquence: deux mois après sa reconduction à l'Elysée, le mandat du président vacille déjà, ses projets de réforme, dont les retraites, aussi. Et la France avance politiquement en terre inconnue.

Symboles de la gifle reçue, les défaites des chefs de file de la macronie à l'Assemblée, deux intimes d'Emmanuel Macron: le président Richard Ferrand battu dans son fief du Finistère et le patron des députés LREM Christophe Castaner dans les Alpes-de-Haute-Provence. et devront, selon les consignes données par le président de la République, démissionner.

  • La Nouvelle union populaire écologique et sociale, première force d'opposition

, mais avec 137 députés à l'Assemblée nationale, la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) prive Emmanuel Macron de majorité absolue et ouvre une page inédite de l'histoire politique française.

"C'est une situation totalement inattendue, absolument inouïe, la déroute du parti présidentiel est totale", s'est félicité Jean-Luc Mélenchon. "On l'a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles