La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 355,81
    +416,38 (+2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Législatives 2022: la Bretagne peut-elle basculer à gauche?

capture twitter@richardferrand

INTERVIEW - De tradition social-démocrate, la Bretagne avait accordé 24 de ses 27 sièges à l'Assemblée nationale à LREM en 2017. Cette fois-ci, la Nupes pourrait-elle créer la surprise? L'analyse de Romain Pasquier, politologue et directeur de la recherche à Sciences Po Rennes.

Challenges - Quelle leçon tirer du premier tour des législatives ?

Romain Pasquier - On constate que la terre macroniste qu’est la Bretagne, qui avait remporté 24 sièges sur 27 en 2017, résiste : avec 31,43% des voix pour les candidats de la majorité présidentielle, Ensemble dépasse la Nouvelle union populaire écologique et sociale (29,03%), mais de peu. C’est la surprise de ce premier tour en Bretagne : il y a . Et, si elle n’en sortira pas majoritaire, loin de là, elle pourrait bien remporter quelques victoires symboliques, accrocher quelques scalps, et parader.

Il y a donc des circonscriptions où elle pourrait l’emporter ?

Sans nul doute ! Et la majorité présidentielle , c’est certain. Même les figures locales ne sont pas hors de portée. Richard Ferrand, par exemple, le président de l’Assemblée nationale, élu à Carhaix (Finistère) depuis 2012, ne devance Mélanie Thomin de la Nupes que d’une courte tête (33,56% contre 31,16%). L’autre personnalité reconnue en Bretagne, Florian Bachelier, élu à Rennes (Ille-et-Vilaine) en 2017, premier questeur à l’Assemblée, est totalement distancé par son rival socialiste de la Nupes Mickaël Bouloux. D’autres sièges, tenus par des Marcheurs moins en vue, sont également à risque, comme à Guingamp (Côtes d’Armor) ou à Brest (Finistère). Même à Lorient, dans le fief de Jean-Yves Le Drian, sa candidate Lysiane Métayer se qualifie au second tour, mais loin derrière son adversaire, l’écologiste Damien Girard pour la Nupes. Mais elle devrait pouvoir rattraper son retard grâce au report des voix du dissident, Ronan Loas, un proche d’Edouard Philippe qui ne lui a pas facilité la tâche.

La Nupes a donc bien réussi sa stratégie de reconquête du territoire breton traditionnellement social-démocrate ?

Ce n’était pourtant pas gagné, car la Nupes avait privilégié La France insoumise dans les candidats investis (15 sur 27). Mais on constate en réalité que ce n’est pas eux qui mettent leur circonscription en balance, mais bien les candidats issus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles