La bourse ferme dans 7 h 42 min
  • CAC 40

    6 680,80
    +58,21 (+0,88 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,13
    +37,26 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1777
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 762,10
    +5,40 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    40 662,80
    -755,89 (-1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 224,13
    -9,16 (-0,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,21
    -0,40 (-0,55 %)
     
  • DAX

    15 760,63
    +108,88 (+0,70 %)
     
  • FTSE 100

    7 055,63
    +28,15 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 783,54
    +115,69 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3793
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Légère hausse en vue Wall Street, pic historique pour le Stoxx 600

·5 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère hausse et les Bourses européennes progressent mardi à mi-séance, soutenues par plusieurs résultats d'entreprises, ce qui permet d'atténuer les inquiétudes quant au variant Delta et aux nouvelles velléités réglementaires de la Chine.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,1% pour le Nasdaq, de 0,3% pour le S&P-500 et de 0,5% pour le Dow Jones.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,97% à 6.740,81 à 11h22 GMT, au plus haut depuis 21 ans, porté par Stellantis et Société générale après leurs résultats. À Francfort, le Dax prend 0,14%, ralenti par le repli de BMW et Infineon et à Londres, le FTSE s'octroie 0,29%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,39%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,18% et le Stoxx 600, qui a inscrit un nouveau plus haut, de 0,28%.

Jusqu'à présent, les résultats du deuxième trimestre ont été solides en Europe avec des performances supérieures aux attentes du marché pour 66% des entreprises du Stoxx 600 ayant publié leurs comptes trimestrielles, selon les données IBES de Refinitiv.

Malgré les inquiétudes liées à l'augmentation des cas de COVID-19 dans le monde et à la hausse de l'inflation, les actions européennes se négocient à des niveaux record, les investisseurs se tournant vers les secteurs cycliques liés à l'économie.

Les places asiatiques ont pour la plupart fini la journée dans le rouge face à l'évolution de la pandémie et à la crainte d'un renforcement de la réglementation de Pékin sur les secteurs des jeux vidéos et des semi-conducteurs.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Le laboratoire Eli Lilly recule de 1,3% en avant-Bourse après la publication d'un profit inférieur aux attentes.

Le groupe industriel Dupont gagne 2,5% dans les échanges en avant-Bourse à Wall Street après avoir révisé à la hausse ses prévisions pour 2021.

De son côté, Translate Bio grimpe de 29% en avant-Bourse, après l'annonce de son rachat par Sanofi pour 3,2 milliards de dollars.

VALEURS EN EUROPE

A Paris, Société générale gagne 7,18%, plus forte hausse du CAC 40 et deuxième du Stoxx 600, après avoir relevé ses prévisions pour 2021 et renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre.

Stellantis est en hausse de 4,26%, le quatrième constructeur automobile mondial ayant fait état d'un record de marge opérationnelle au premier semestre et relevé son objectif pour l'année, le succès de ses pick-ups et SUV en Amérique du Nord et en Europe éclipsant l'impact de la pénurie de puces.

Le secteur de l'énergie (+2,65%) signe la meilleure performance du jour grâce à BP dont l'action grimpe de 5,66% à Londres après l'annonce d'un relèvement du dividende et d'un programme de rachats d'actions. Dans son sillage, TotalEnergies avance de 3,09%.

A Francfort, le groupe automobile BMW recule de 4,04% après avoir déclaré à l'occasion de ses résultats que la pénurie de puces et la hausse des prix des matières premières nuiraient à ses performances du second semestre.

Infineon avance de 0,54% après avoir perdu jusqu'à plus de 5%, le fabricant de puces n'ayant pas été en mesure de la forte demande contrairement à certains concurrents en raison de l'arrêt de la production dans deux de ses usines pour cause de COVID-19 notamment.

Les groupes du secteur de jeux vidéos reculent dans le sillage de leurs concurrents chinois sur des craintes de régulation par Pékin: Embracer, Ubisoft et Evolution perdent de 3,62% à 4,48%.

CHANGES

Le dollar recule de 0,13% contre un panier de devises internationales, pénalisé par la perspective du maintien de la politique accommodante de la Réserve fédérale.

"La Fed a été incroyablement claire en soulignant l'importance des données du marché du travail, il n'est donc pas surprenant de voir un peu d'appréhension avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi," a déclaré Michael Brown, analyste senior chez CaxtonFX.

L'euro avance de 0,18%, à 1,1888 dollar.

Le dollar australien gagne 0,49% contre le billet vert, la banque centrale du pays ayant surpris les marchés en campant sur sa décision de réduire son programme d'achat d'actifs à partir de septembre, estimant que l'impact du variant Delta serait temporaire.

"La décision de la RBA de ne pas retarder la réduction progressive de ses achats d'actifs est un signal 'hawkish' et conforte notre opinion selon laquelle la banque relèvera ses taux début 2023," a commenté Marcel Thieliant, économiste chez Capital Economics.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans reprend plus de deux points de base, à 1,1938%, après avoir reculé la veille sous 1,16% en réaction au ralentissement de la croissance dans le secteur manufacturier américain.

Dans son sillage, le rendement du Bund allemand gagne un point de base à -0,471% et celui de l'OAT de même échance monte à -0,121%.

PÉTROLE

Les cours du brut sont orientés à la hausse dans l'espoir d'une baisse continue des stocks américains, ce qui leur permet d'effacer une partie des pertes de lundi provoquées par les préoccupations autour du variant Delta.

Le baril de Brent avance de 0,38% à 73,17 dollars et celui du brut léger américain (WTI) gagne 0,38%, à 71,53 dollars.

PAS D'INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L'AGENDA DU 3 AOÛT

(Reportage Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles