Marchés français ouverture 8 h 8 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1882
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    33 214,30
    -982,66 (-2,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Légère hausse en vue en Europe mais les doutes persistent

·4 min de lecture
LÉGÈRE HAUSSE EN VUE EN EUROPE MAIS LES DOUTES PERSISTENT

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse mardi à l'ouverture au lendemain de lourdes pertes subies face à un regain d'inquiétudes concernant la propagation du coronavirus.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait reprendre 0,2% à l'ouverture après avoir cédé 2,54% la veille, sa plus forte baisse quotidienne depuis fin octobre, sous les 6.300 points.

Les contrats à terme signalent un gain de 0,3% pour le Dax à Francfort, de 0,31% pour l'EuroStoxx 50 tandis que le FTSE à Londres est attendu quasiment à l'équilibre.

Lundi, les grandes places boursiers d'Europe ont perdu plus de 2% et le Stoxx 600, l'indice européen de référence, a reculé de 2,3%, sa plus forte baisse en une séance depuis le 21 décembre quand plusieurs pays avaient fermé leurs frontières avec la Grande-Bretagne en raison de la peur du variant Alpha.

C'est une autre souche du coronavirus, le variant Delta, qui a provoqué ce vif mouvement d'aversion au risque lundi. L'augmentation des cas de coronavirus, aussi bien en Asie qu'aux Etats-Unis, à cause de ce variant très contagieux fait en effet craindre un ralentissement du rebond économique.

"Malgré le déploiement des vaccins, les marchés ne semblent pas avoir appris à vivre avec le COVID-19. Le sentiment semble s'être déplacé, du moins pour le moment, vers la conviction que les attentes en matière de croissance et de bénéfices étaient peut-être excessives", ont écrit les analystes d'ANZ dans une note aux clients.

LES VALEURS A SUIVRE :

Parmi les valeurs à suivre, Alstom publiera ses commandes et son chiffre d'affaires pour le premier trimestre de son exercice 2021-2022 avant l'ouverture des marchés.

A WALL STREET

La Bourse de New York s'est elle aussi nettement repliée lundi face aux craintes provoquées par la propagation du variant Delta du coronavirus.

L'indice Dow Jones a chuté de 2,09% à 33.962,04 points. Il subit ainsi sa plus forte baisse en une séance depuis le 28 octobre et toutes ses composantes ont fini dans le rouge.

Le S&P-500 a perdu 1,59% à 4.258,49 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 1,06% à 14.274,98 points.

Signe des craintes des investisseurs, l'indice de la volatilité a touché un plus haut de deux mois et a bondi d'environ 22% après avoir gagné un temps jusqu'à 35%.

Les secteurs sensibles à la conjoncture comme le transport aérien (-3,79%) et l'hôtellerie-restauration (-2,70%) ont particulièrement souffert tandis que les banques (-3,28%) ont pénalisé par la baisse des rendements des bons du Trésor.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo enchaîne sa cinquième journée de baisse et perd 0,87%, au plus bas depuis début janvier.

"La baisse des actions américaines ont entamé l'appétit pour le risque, déjà faible avec la pandémie, l'approche d'un week-end de quatre jours au Japon et les résultats d'entreprises qui suivront," a déclaré Shoichi Arisawa, directeur général du département de recherche sur les investissements chez IwaiCosmo Securities.

Du côté des résultats justement, Canon s'envole de 7,91% après avoir relevé son objectif de bénéfice annuel de 43% à la faveur d'une forte demande pendant la pandémie. Dans son sillage, Ricoh, Nikon et Seiko Epson prennent entre 2,06% et 4,55%.

Les marchés chinois reculent alors que la banque centrale a maintenu son taux préférentiel de prêt aux entreprises: l'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale et l'indice composite de la Bourse de Shanghai abandonnent 0,5%.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, le dix ans américain reprend 1,8 point de base à 1,1986% après avoir chuté lundi de dix points de base et touché en séance un creux de cinq mois environ.

L'indice mesurant les variations du dollar par rapport à un panier de référence est stable après avoir grimpé au plus haut en près de trois mois la veille face à la nervosité du marché.

L'euro recule encore légèrement, à 1,1786 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole remontent légèrement après avoir chuté d'environ 7% au cours de la précédente séance dans un contexte de recul général des marchés en raison des inquiétudes liées à la résurgence des contaminations par le coronavirus alors que l'Opep+ a conclu un accord augmentant sa production.

Le baril de Brent gagne 0,12% à 68,7 dollars après avoir cédé 6,75%, sous 68 dollars pour la première fois en près de deux mois.

Le brut léger américain reprend 0,15% à 66,52 dollars. Il a perdu lundi 7,5% et atteint en séance un plus bas depuis fin mai à 65,63 dollars.

AUCUN INDICATEUR MAJEUR À L'AGENDA DU 20 JUILLET

(Reportage Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles