Marchés français ouverture 55 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,1409
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 120,41
    -97,62 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    37 089,42
    -716,19 (-1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 014,68
    -11,05 (-1,08 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

L'économie française à l'épreuve du raz-de-marée Omicron

·2 min de lecture

L'explosion inédite du nombre de contaminations et de "cas contact" risque de paralyser une partie de l'activité et de conduire à une révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2022.

Branle-bas de combat au sommet de l’Etat. Ce lundi 3 janvier, le Premier ministre Jean Castex a réuni à Matignon dix ministres pour faire le point sur la continuité des services publics et la rentrée scolaire, perturbées par l’explosion inédite du nombre de contaminations (167.000 par jour en moyenne sur les sept derniers jours) et de "cas contact". Ce matin, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a décidé que le remboursement des prêts garantis par l'Etat (PGE) aux entreprises, . Une facilité qui s'ajoute pour aider les secteurs les plus impactés par la résurgence de l’épidémie (restauration, tourisme, évènementiel…). Après presque deux ans de crise, malgré le succès des vaccins, le Covid vient à nouveau jouer les trouble-fête et menace de mettre à bas tout un pan de l’économie.

"Coup de massue psychologique"

Alors que l’Hexagone approchait du pic de la cinquième vague liée au variant Delta, une nouvelle épidémie dans l’épidémie s’est, en effet, déclenchée avec l’apparition du . Rien que sur les sept derniers jours, près de 2% de la population a été touchée, du jamais vu. Ultra-contagieux, il se distingue par sa capacité à infecter des personnes déjà contaminées par les anciennes souches du virus et (92% de vaccinés chez les plus de 12 ans). La plupart de ses "victimes" étant partiellement immunisées, il semble certes provoquer bien moins de formes graves. Mais l’impact sanitaire combiné d’une plus grande transmissibilité et d’une moindre sévérité reste encore incertain. et françaises suggèrent une hausse encore contenue des hospitalisations conventionnelles et une stabilisation des entrées en soins critiques. Or, c’est bien la , aujourd’hui encombrées par des cas de variant Delta, qui a auparavant poussé le gouvernement à confiner le pays.

Il espère aujourd’hui que le tsunami refluera rapidement, comme en Afrique du Sud, et se refuse à prendre des mesures plus restrictives afin de préserver l’économie. Pour 2022, Bercy table ainsi sur une croissance robus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles