La bourse ferme dans 3 h 21 min
  • CAC 40

    7 054,92
    -10,47 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 258,72
    -17,48 (-0,41 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1308
    +0,0036 (+0,32 %)
     
  • Gold future

    1 785,20
    +0,50 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    43 685,21
    -1 850,75 (-4,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 288,83
    -32,45 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,27
    +0,22 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 731,27
    -82,67 (-0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 350,06
    +10,16 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3197
    -0,0044 (-0,34 %)
     

L'éco-anxiété : "Cette impression que l'espèce humaine est condamnée"

·1 min de lecture

On les appelle les climato-déprimés ou les éco-anxieux. Des jeunes touchés par une éco-anxiété, une forme de détresse psychique, un sentiment d'impuissance face au changement climatique. "C'est une inquiétude qui devient de plus en plus forte ces dernières années, témoigne Antoine Pélissolo, psychiatre, psychothérapeute, chef de service à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil et auteur de Les émotions du dérèglement climatique (Flammarion) au micro de Thierry Dagiral sur Europe 1.

"L'impression que l'espèce humaine est condamnée"

L'éco-anxiété est "cette impression que l'avenir est pour certains vraiment bouché, que l'espèce humaine est condamnée", précise-t-il. "La prise de conscience de la dégradation de la planète existe depuis un certain temps mais la nouveauté c'est que certaines générations se disent qu'ils vont être eux-mêmes dans une situation très périlleuse."

Une anxiété chronique largement partagée par cette nouvelle génération. Près de 60% des jeunes souffriraient de détresse liée aux crises climatiques et écologiques, selon une étude parue en septembre, réalisée par l'Université de Bath auprès de 10 000 jeunes de 16 à 25 ans dans dix pays. Plus de 45% ont déclaré que leurs sentiments à propos du changement climatique avaient un impact négatif sur leur vie quotidienne.

Le mal du siècle ?

Une nouvelle génération qui se sentirait anxieuse, impuissante et qui en ferait des cauchemars. "Le choc lié aux images qu'on voit avec les incendies, les épisodes d'inondations, des ch...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles