La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 249,59
    -616,86 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Léa Seydoux : pourquoi son premier tournage s’est si mal passé ?

·2 min de lecture

L’actrice Léa Seydoux a joué son premier rôle dans le film « Mes copines » de Sylvie Ayme. Cette dernière s’est confiée sur les débuts difficiles de l’actrice sur le plateau de tournage.

Si Léa Seydoux est aujourd’hui la James Bond girl que l’on connaît, elle n’a pas toujours été aussi à l’aise devant la caméra. En 2006, elle décroche son premier rôle dans le film « Mes copines » de Sylvie Ayme. Elle n’a que 21 ans et n’est pas du tout habituée aux plateaux de tournage. L’équipe s’en rend très vite compte.  

Elle était « complètement à côté de la plaque »  

La réalisatrice ose le dire aujourd’hui au micro de BFM TV, à l’époque la jeune Léa Seydoux était « complètement à côté de la plaque ». Sylvie Ayme poursuit, « Elle énervait les techniciens. On venait de la préparer pour une scène puis elle s’allongeait. Elle ne faisait pas attention à ses cheveux et à son maquillage. Elle n’était jamais dans sa marque », confie-t-elle dans le documentaire « Dans les coulisses des comédies françaises », signé BFM TV. « Elle a eu les plus grandes difficultés pour apprendre à danser », continue la cinéaste. Le film suit un groupe de quatre amies, Manon, Djena, Aurore et Marie, incarnées par Stéphanie Sokolinski ou Soko, Djena Tsimba, Léa Seydoux et Anne-Sophie Franck. Les quatre jeunes filles vont partir en quête de leur sensualité afin de gagner un concours de danse. Mais entre les actrices, la cohésion n’est pas vraiment au rendez-vous. « J'ai le souvenir de Léa comme de quelqu'un qui a besoin de son espace, qui a sa vie à elle, qui n'a pas besoin des autres », explique la scénariste...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles