Publicité
La bourse ferme dans 5 h 54 min
  • CAC 40

    8 186,64
    +19,14 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 067,99
    -4,46 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 449,60
    +32,20 (+1,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 593,80
    -95,91 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,27
    +12,85 (+0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,84
    -0,22 (-0,27 %)
     
  • DAX

    18 752,74
    +48,32 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 439,58
    +19,32 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2704
    -0,0002 (-0,02 %)
     

Léa Salamé explique son changement de prénom à l'âge de 13 ans

Thierry Breton / Panoramic / Bestimage

Les auditeurs de France Inter et les téléspectateurs de France 2 la connaissent avec son prénom d'usage : Léa Salamé. Mais la journaliste de 43 ans s'appelle en réalité Hala Salamé, Léa étant son second prénom. Aux commandes de Quelle époque ! chaque samedi soir, la native de Beyrouth a changé de nom lorsqu'elle avait 13 ans, à l'occasion d'une inscription dans une nouvelle école. Une manière d'éviter les moqueries de ses camarades de classe en France, alors que son père libanais et sa mère arménienne ont quitté le Liban pour fuir la guerre civile au début des années 1980 avec leurs deux filles Hala et Louma Salamé. Aurait-elle pu réussir si bien sa carrière si elle avait conservé son prénom de naissance ? "Je ne sais pas. J'aime penser que oui. Ce que je sais, c'est qu'à 13 ou 14 ans, j'ai voulu changer de prénom. J'ai mon prénom libanais mais les Français n'arriveraient pas à prononcer le 'h' aspiré. On m'appelait Allah ou Allahou akbar. Je ne le supportais pas. Alors, j'ai fini par prendre mon deuxième prénom, Léa", a-t-elle répondu dans les colonnes de Télé Câble Sat, lundi 4 septembre 2023.

À l'occasion d'une interview à Konbini mercredi 19 avril 2023, Léa Salamé avait déjà expliqué les raisons de son changement de prénom. Arrivée en France à l'âge de 5 ans, la compagne de Raphaël Glucksman était la cible du harcèlement de ses camarades de classe à l'école. "Hala, en français, on ne prononce pas le H et quand j'étais petite, à l'école, on se moquait de moi, on se moquait de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite