La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 116,66
    -107,32 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

L'âge de la retraite s'invite à nouveau comme sujet explosif de la présidentielle

·2 min de lecture

Après sa rencontre avec les partenaires sociaux, Emmanuel Macron devrait trancher la question d'une éventuelle réforme des retraites et d'une évolution de l'âge de départ. Un chantier explosif sur lequel les positions des candidats à la présidentielle varient du tout au tout: du retour à un départ à 60 ans défendu par Le Pen et Mélenchon jusqu'aux 65 ans prônés par Les Républicains.

Une bonne partie de la Macronie en est persuadée. Placer le sujet des retraites au cœur de la prochaine campagne présidentielle serait payant électoralement. "Les Français ne sont pas dupes, lâche Patrick Mignola, chef de file des députés Modem. Ils voient bien qu’avec l’allongement de l’espérance de vie et le creusement des déficits publics sous l’effet de la crise sanitaire, il va falloir faire quelque chose sur les retraites. Si on n’annonce rien, ils n’auront pas confiance." Et .

D’où la volonté d’Emmanuel Macron de montrer qu’il ne contourne pas l’obstacle dans un pays où le temps passé à la retraite est l’un des plus élevés au monde, avec vingt-cinq années, soit cinq de plus que la moyenne des pays riches. Et où tout effort pour éponger les déficits publics -sans augmenter les impôts- passe nécessairement par des économies sur les retraites, qui pèsent plus d’un quart des dépenses tricolores. Toute la question est de savoir si le chef de l'Etat engagera une réforme avant la fin de son quinquennat et si celle-ci prendra la forme d'un pour inciter les Français à travailler plus longtemps. Ce mardi 6 juillet, le président de la République, entouré de Jean Castex, Elisabeth Borne et Bruno Le Maire, .

"Siphonner l'électorat LR"

Tactiquement, à la veille de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a au moins deux raisons de polariser le débat sur les retraites. D’une part, il veut continuer de draguer l’électorat de droite. "Prôner l’allongement de la vie active avant l’âge de la retraite, c’est le meilleur moyen de siphonner ce qu’il reste des électeurs LR, souffle une ministre, et en particulier les plus de 65 ans, beaucoup moins abstentionnistes que les jeunes." De fait, après la refonte de l’ISF, l’assouplissement du Code du travail et les baisses d’impôts, les retraites demeurent l’un des rares marqueurs économiques qui différencient nettement les candidats de droite d’Emmanuel Macron.

En 2017, le candidat Les Républicains, François Fillon, défendait ains[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles