La bourse est fermée

Krach, confinement… les Français se ruent sur la Bourse. A tort ?

Les Français retrouvent le chemin de la Bourse. On constate actuellement “une appétence croissante des Français pour les actions”, rapporte Sandy Campart, enseignant-chercheur à l'IUP Banque Finance Assurance - IAE Caen et auteur de Et si on osait investir en bourse ? De leur côté, les courtiers en ligne ont enregistré de nombreuses ouvertures de comptes depuis le début du confinement. Loin de faire fuir les particuliers, le krach historique sur le CAC40 a attiré de nombreux nouveaux investisseurs voulant profiter des importants rabais sur les fleurons de l’Hexagone.

A l’instar de l’engouement populaire constaté en 2017 sur les cryptomonnaies, suite à l’explosion des cours, “chaque fois qu’un marché connaît une très forte volatilité, cela attire de nombreux investisseurs en quête d’une bonne affaire ou d’un bon ‘coup’ à jouer”, relève Sandy Campart. Ils sont en quête de gains rapides, à l’image des plus-values spectaculaires que de nombreux Français ont pu encaisser en moins d’une séance, lors de l’introduction en Bourse de la Française des Jeux (FDJ), en novembre dernier.

>> A lire aussi - Comment bien choisir son fonds d’actions

Les Français ont-ils raison de s’intéresser à la Bourse maintenant ?

Au vu de la remontée fulgurante du CAC40 - quoique beaucoup moins marquée que le rebond de Wall Street et notamment du Nasdaq, emmené par la santé insolente des FANG (les Gafa et Netflix) - depuis le creux majeur de mars, ceux qui ont misé sur nos multinationales à prix d’ami, dans le creux de la vague, ont pu réaliser des gains colossaux et rapides. Les lecteurs de Capital.fr ont d’ailleurs pu en profiter...

Pour autant, alors que le CAC40 a déjà effacé près de 40% des pertes accusées entre le sommet 2020 et le creux majeur de mars, ceux qui se décident à prendre le train en marche maintenant font-ils réellement un bon pari ? Le rebond des actions semble fragile. Après avoir été largement alimenté par les mesures de soutien d’envergure mises en oeuvre par les banques centrales

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces centres commerciaux qui pourraient rester fermés le 11 mai
Ryanair annonce la suppression de 3.000 emplois
L'absence du port du masque dans les gares ou les taxis sera verbalisée
Assurance vie : pouvez-vous toujours garantir votre capital ?
Les ventes de voitures neuves ont chuté de 88,8% en avril en France