La bourse est fermée

Krach Boursier: la purge continue en Asie

1 / 2

Krach Boursier: la purge continue en Asie

Les craintes d'une récession mondiale liée au coronavirus sont de plus en plus vives. La Bourse de Tokyo a de nouveau chuté vendredi à la clôture et connaissait son pire dévissage en séance depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

-6% pour le Nikkei en fin de séance

Son indice vedette, le Nikkei, a ainsi brièvement plongé de plus de 10% vers 01H30 GMT (-10,06% à 16.691,98 points), tandis que l'indice élargi Topix sombrait de 9,38% à la même heure.

En fin de séance, le Nikkei finissait sur une chute de 6,08% à 17.431,05 points. L'indice élargi Topix a quant à lui abandonné 4,98% à 1.261,70 points.

Le yen, valeur refuge traditionnelle dont l'appréciation fait mal aux entreprises japonaises exportatrices, tenait toutefois bon vendredi face au dollar, lequel valait 105,11 yens contre 103,65 yens la veille après la clôture de la Bourse de Tokyo.

Les Bourses chinoises chutaient aussi vendredi en matinée, mais moins qu'à Tokyo.

A Hong Kong l'indice Hang Seng chutait de 5,06% à 23.709,51 points, tandis qu'en Chine continentale l'indice composite de la Bourse de Shanghai lâchait 2,67% à 2.845,55 points et celui de la place de Shenzhen 2,62% à 1.770,96 points.

"De l'huile sur le feu"                 

De Paris à Wall Street, de Londres à Sao Paulo, l'hécatombe sur les marchés financiers mondiaux a été...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi