Marchés français ouverture 4 h 16 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 108,45
    +90,12 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1922
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 711,56
    +152,97 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    31 613,37
    -1 157,55 (-3,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,10
    -33,77 (-3,48 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Knopp Biosciences rapporte, lors de la conférence ATS 2021, les résultats favorables de l'essai EXHALE de Phase 2 sur le dexpramipexole oral administré à des patients atteints d'asthme éosinophilique modéré à sévère

·7 min de lecture

Une réduction, proportionnelle à la dose, des taux de polynucléaires éosinophiles s'accompagnait d'importantes améliorations des volumes pulmonaires

Le dexpramipexole a été bien toléré - 97% des patients traités par ce médicament ayant terminé la phase d'évaluation principale

Knopp Biosciences LLC a annoncé aujourd'hui les résultats détaillés de son essai EXHALE de Phase 2 d'adaptation posologique du nouveau médicament oral permettant de réduire les taux de polynucléaires éosinophiles chez les patients atteints d'asthme éosinophilique modéré à sévère. Les données ont été présentées lors de la conférence internationale ATS 2021, dans le cadre d'une séance virtuelle d'affiches.

L'essai EXHALE était un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placébo, sur le dexpramipexole chez des patients atteints d'asthme éosinophilique modéré à sévère et au compte d'éosinophiles complet ≥300/µL. Le médicament à l'étude, le dexpramipexole, administré par voie orale à raison de doses quotidiennes de 75 mg, de 150 mg ou de 300 mg, a été ajouté à la norme de soins. Le principal critère d'évaluation était le changement dans la numération des éosinophiles, à partir des valeurs de départ jusqu'en semaine 12, en comparaison avec un placébo. Les éosinophiles, un type de leucocytes, sont validés en tant que cible thérapeutique dans le traitement de l'asthme, comme en témoigne l'approbation réglementaire de plusieurs produits biologiques permettant de réduire le taux d'éosinophiles. L'essai EXHALE a recruté 103 patients à partir de 21 centres d'étude américains. La majorité de ces patients étaient atteints d'asthme sévère, selon la classification de la Global Initiative for Asthma. Les populations minoritaires représentaient 23% des patients recrutés.

Les points marquants de la présentation par affiches de la conférence ATS 2021, réalisée par Calman Prussin, M.D., vice-président, Médecine clinique et translationnelle chez Knopp, sont les suivants:

  • Le traitement à base de dexpramipexole a conduit à des réductions significatives des taux d'éosinophiles sanguins depuis la valeur de départ jusqu'en semaine 12, à toutes les doses étudiées (75 mg/jour, p=0,19; 150 mg/jour, p=0,001 et 300 mg/jour, p<0,001). Le dexpramipexole a démontré un effet proportionnel à la dose considérable sur la réduction du taux d'éosinophiles, par analyse log-linéaire (p<0,001).

  • Les patients traités avec une dose quotidienne de 300 mg de dexpramipexole sont parvenus à une réduction de 80% de leur taux d'éosinophiles, depuis la valeur de départ jusqu'en semaine 12 (p<0,001).

  • Alors que l'étude ne visait pas à évaluer la fonction pulmonaire, les patients traités avec une dose quotidienne de dexpramipexole 300 mg ont relevé une augmentation, de 182 mL, du volume expiratoire maximal en une seconde (VEMS1) mesuré avant administration d'un bronchodilatateur et corrigé par placébo, en semaine 12 (p=0,099). Cette amélioration du VEMS1 a été conservé pendant la visite d'étude en semaines 16-18 (∆VEMS1 225 mL, p=0,036), malgré l'arrêt du traitement depuis 4-6 semaines.

  • Une analyse post-hoc de toutes les doses de dexpramipexole de l'ensemble des visites d'étude a démontré une amélioration du VEMS1 mesuré avant administration d'un bronchodilatateur et corrigé par placébo, de 172 mL (p=0,015).

Le dexpramipexole a été bien toléré pendant l'essai, et aucun événement indésirable grave ni événement indésirable aboutissant à une interruption du traitement n'a été constaté. Soixante-quatorze des 76 patients traités avec du dexpramipexole et 25 patients sur les 27 traités par placébo ont terminé la phase d'évaluation principale.

"Le dexpramipexole a entraîné une réduction significative du compte d'éosinophiles, accompagnée d'améliorations cliniquement importantes de la fonction pulmonaire," a déclaré Salman Siddiqui, M.D., Professeur spécialisé dans les maladies des voies respiratoires à l'Université de Leicester, au Royaume-Uni, et co-auteur de l'affiche de la conférence ATS 2021. "Nous sommes impatients d'étudier le dexpramipexole en tant qu'alternative pré-biologique potentielle tout au long du programme d'essais du consortium britannique BEAT Severe Asthma, fondé par le National Institute for Health Research," a-t-il ajouté.

Les traitements approuvés à ce jour pour l'asthme éosinophilique sont des anticorps monoclonaux nécessitant une injection ou une perfusion, tandis que le dexpramipexole est administré par voie orale.

"Nous nous réjouissons de la confirmation, par l'essai EXHALE, des effets significatifs du dexpramipexole en termes de réduction du taux d'éosinophiles, précédemment démontrés lors d'essais cliniques de Phases 2 et 3, réalisés sur plus de 1 000 patients atteints d'autres maladies," a déclaré Michael Bozik, M.D., président-directeur général de Knopp. "Ce qui est encore plus encourageant, ce sont les améliorations cliniques de la fonction pulmonaire accompagnant la déplétion des éosinophiles constatée chez les patients asthmatiques traités avec du dexpramipexole dans le cadre de l'essai EXHALE," a-t-il ajouté.

"Les patients atteints d'asthme éosinophilique accueilleront favorablement l'ajout d'une option de traitement oral, à condition que ce médicament soit sûr et efficace en Phase 3," a affirmé Mary Jo Strobel, directrice exécutive du American Partnership for Eosinophilic Disorders (APFED). "Nous sommes impatients de réaliser de futures études sur le dexpramipexole dans le traitement d'autres maladies associées aux éosinophiles," a-t-elle poursuivi.

Knopp s'attend à présenter des analyses additionnelles, y compris relatives aux effets du dexpramipexole sur les biomarqueurs de l'inflammation éosinophilique des tissus et sur des mesures supplémentaires de la fonction pulmonaires, lors d'une conférence scientifique future. Dans de précédents essais consacrés au syndrome hyperéosinophilique et à la rhinosinusite chronique avec développement de polypes nasaux, le dexpramipexole a montré de solides réductions des éosinophiles dans les tissus cutanés, gastro-intestinaux et sinusiens.1,2

À PROPOS DE KNOPP BIOSCIENCES LLC

Knopp Biosciences est une entreprise privée, spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments, qui met tout en œuvre pour fournir des traitements révolutionnaires contre les maladies immunologiques et neurologiques présentant d’importants besoins non satisfaits. La petite molécule orale au stade clinique de Knopp, le dexpramipexole, est en cours de développement pour le traitement de l'asthme éosinophilique d'intensité modérée à sévère. La plateforme préclinique Kv7 de Knopp est destinée aux traitements à petites molécules pour les encéphalopathies développementales et épileptiques, d'autres épilepsies, la douleur neuropathique et les acouphènes. Veuillez consulter le site www.knoppbio.com.

À PROPOS DU DEXPRAMIPEXOLE

Le dexpramipexole, un inhibiteur sélectif de la maturation des éosinophiles, est une petite molécule orale en cours de développement par Knopp pour le traitement de l'asthme et d'autres maladies associées aux éosinophiles. Pour le syndrome hyperéosinophilique, le dexpramipexole a précédemment démontré dans le cadre d’un essai de Phase 2, avoir significativement réduit le besoin en corticostéroïdes oraux et avoir produit, dans un sous-groupe de patients, une rémission durable de la maladie. Dans un développement antérieur dans le cadre du traitement de la sclérose amyotrophique latérale, le dexpramipexole a montré qu'il était bien toléré dans des essais cliniques de Phases 1, 2 et 3 composés d'environ 1 200 patients.

À PROPOS D'APFED

Fondée en 2001, l'American Partnership for Eosinophilic Disorders (APFED) est une organisation à but non lucratif loi 501(c)(3) qui aide et soutient les patients et familles touchées par les désordres liés aux éosinophiles en dispensant un enseignement, assurant une sensibilisation, soutenant la recherche et promouvant la le plaidoyer. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site apfed.org.

Le présent communiqué de presse contient des "déclarations prospectives", notamment des déclarations relatives à des dépôts réglementaires et des programmes de développement clinique prévus. Toutes les déclarations prospectives reposent sur les hypothèses et attentes actuelles de la direction et comportent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs importants, notamment les incertitudes inhérentes aux essais cliniques et aux programmes de développement de produits, à la disponibilité de financements pour soutenir la poursuite des recherches et des études, à la disponibilité avérée ou potentielle d’autres thérapies ou traitements, à la disponibilité d'une protection par brevet des découvertes et d’alliances stratégiques, ainsi qu’à des facteurs supplémentaires susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Knopp et ses attentes. Rien ne garantit qu'un médicament expérimental sera développé ou fabriqué avec succès, ni que les résultats définitifs des études cliniques soutiendront les approbations réglementaires requises pour commercialiser un produit. Knopp n’assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de ces déclarations prospectives, que ce soit suite à de nouvelles informations, à des événements futurs ou pour tout autre motif.

Le portefeuille de Knopp se compose de produits médicamenteux expérimentaux qui n’ont pas été approuvés par la Food and Drug Administration américaine. Ces produits médicamenteux expérimentaux font toujours l’objet d’essais précliniques ou cliniques qui visent à vérifier leurs innocuité et efficacité.

1 Panch SR et al. Blood. 2018 Aug 2; 132(5): 501–509.
2 Laidlaw TM et al. Laryngoscope. 2019 Feb;129(2):E61-E66.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210517005869/fr/

Contacts

Relations avec les médias:
Tom Petzinger
tom@knoppbio.com
412-488-1776

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles