Publicité
La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    7 591,67
    -37,13 (-0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,57
    -13,90 (-0,28 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,90
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0747
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 343,20
    -3,70 (-0,16 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 610,38
    +127,48 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,22
    +47,46 (+3,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,60
    +0,03 (+0,04 %)
     
  • DAX

    18 099,67
    -32,30 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 208,21
    +16,92 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    +0,0011 (+0,08 %)
     

Kiev exhibe des chars russes détruits sur le front pour célébrer le Jour de l'Indépendance

ROMAN PILIPEY / AFP

Le 24 août, c'est fête nationale en Ukraine. Pour fêter le Jour de l'Indépendance, qui marque la fin de l'appartenance à l'URSS après sa dislocation en 199, les autorités ukrainiennes exhibent ce jeudi sur l'avenue centrale de Kiev des véhicules et équipements militaires détruits sur le front, comme l'avait annoncé quelques jours auparavant un conseiller du ministre de l'Intérieur, Anton Gerashchenko, sur X (anciennement Twitter), et alors que la guerre dure depuis plus d'un an et demi.

Un défilé militaire est habituellement organisé le 24 août sur la rue Krechtchatyk, l'axe symbolique de la capitale ukrainienne. Il est toutefois suspendu depuis le début de l'invasion russe en février 2022, comme il l'a plusieurs fois été au cours des 32 dernières années, pour des raisons diverses.

Ambiance décontractée

Sur cet axe symbolique de la capitale ukrainienne, la rue Krechtchatyk, une vingtaine de véhicules rouillés et souvent amputés de leurs canons ou de leurs chenilles ont été alignés à la vue de tous, à proximité d'un mémorial pour les soldats tués depuis le début de l'invasion russe.

PUBLICITÉ

Des journalistes présents sur places rapportent que des personnes déambulent entre les tanks soviétiques, lance-missiles, pièces d'artillerie et véhicules de transport de troupes hors d'état, prenant parfois des photos, dans une ambiance décontractée, malgré la persistance de sirènes d'alerte antiaérienne, comme le rapporte la journaliste indépendante Emmanuelle Chaze, présente sur place.

"Des chars russes à Kiev. Mais pas comme les Russes l'avaient imaginé", avait ironisé Anton Gerashchenko lundi.

Mercredi, des sénateurs américains en visite à Kiev - les démocrates Elisabeth Warren, candidate à la Maison Blanche en 2020, et Richard Blumenthal, et l'influent sénateur républicain Lindsay Graham - sont venus voir les véhicules exposés, rapporte la journaliste Svetlana Shkolnikova, qui travaille pour le journal à destination de l'armée américaine.

Zelensky appelle à défendre "une Ukraine indépendante"

Dans un message vidéo publié sur les réseaux sociaux ce jeudi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a souhaité un "joyeux jour de l'Indépendance" aux Ukrainiens, affirmant que "chacun compte" dans le combat pour "une Ukraine indépendante".

En parallèle, le ministère de la Défense ukrainien a profité de la fête nationale pour publier une série de vidéos humoristique pour remercier ses alliés qui lui ont fourni de l'équipement militaire (dont la France, les États-Unis ou encore le Royaume-Uni) tout en demandant de l'aide supplémentaire, alors que la contre-offensive de Kiev patine.

Article original publié sur BFMTV.com