La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 917,09
    +1 989,67 (+4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Kia Sorento: un gros 4x4 oui, mais... hybride rechargeable

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Imposant, luxueux, bien fini, agréable, rassurant, confortable, ce coréen haut de gamme se conduit en douceur et en silence. Mais les bips-bips et assistances intrusives dérangent.

Le Sorento était en 2002 un engin rustique et pataud, pas cher par rapport aux concurrents, avec un style vaguement inspiré par le Mercedes ML de l’époque. Le quatrième du nom n’a plus rien à voir. C’est un grand SUV à forte personnalité, résolument haut de gamme, à la pointe de la technologie. Il n'est livrable dans l'Hexagone qu'en hybride rechargeable, comme il se doit aujourd’hui pour affronter les justiciers du politico-écologiquement correct, même si nos voisins allemands ont droit à une version à gazole… moins lourde, moins sophistiquée et moins onéreuse! Ce coréen arbore une silhouette carrée, massive, qui semble hésiter entre les gros Lexus nippons et Range Rover britanniques. Avec un rien de SUV américain. Plutôt bien dessiné dans un style équilibré et sobre, avec des doubles feux arrière verticaux originaux, il en impose par son gabarit, davantage destiné aux Etats-Unis qu’à nos rues étroites. Même s'il n'est pas aussi encombrant qu'il en a l'air.

Trop de bruitages électroniques

L’intérieur présente très bien avec des matériaux et finitions rarement vus jusqu’ici sur une voiture coréenne. Il y a de quoi être conquis. Tout comme par l’espace à bord, l'aisance aux cinq places principales, les trois rangées de sièges pour grandes familles - mais, avec avec sept occupants à bord, le coffre tiendra de la grande boîte à gants -, la bonne position de conduite en hauteur. Bref, le premier aperçu est favorable. On ne demande qu'à prendre le volant dans ce salon accueillant. Mais, hélas, si le luxe était il y a quelques années encore synonyme de sérénité, bien-être, silence, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Haut de gamme rime désormais avec ergonomie compliquée, clics abscons dans des sous-sous-menus, bruitages électroniques en tous genres. Ce Sorento en est une caricature. Le plein de gadgets futiles - comme la reproduction des sons d’ambiance (terrasse de café, mer, nature) complètement loufoques -, de réglages inutiles, entraîne une telle pléthore qu’elle gén[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi