Marchés français ouverture 1 h 31 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 800,98
    +13,44 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 512,13
    -55,55 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    15 540,78
    +69,29 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    368,55
    -11,31 (-2,98 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Keith Jarrett se confie au New York Times : après deux AVC, la légende du jazz ne remontera sans doute pas sur scène

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Keith Jarrett ne pourra sans doute plus jamais se produire en concert, explique au New York Times le célèbre pianiste de jazz américain qui est partiellement paralysé par deux AVC.

"Mon côté gauche est toujours en partie paralysé", explique Keith Jarrett dans un entretien publié mercredi 21 octobre par le quotidien américain. Il arrive à marcher un peu avec une canne mais ça lui a pris au moins un an pour y arriver, dit-il. C'est la première fois que le musicien de 75 ans s'exprime, après deux accidents vasculaires cérébraux intervenus en février et mai 2018.

"On me dit que le maximum que je pourrai récupérer de ma main gauche, c'est la capacité de tenir un verre", se désole-t-il. Depuis, il ne s'est mis que de rares fois au piano, jouant de la main droite uniquement.

"Je n'ai plus l'impression d'être un pianiste"

"Je ne sais pas à quoi peut ressembler mon avenir", a-t-il confié au New York Times. "À l'heure actuelle je n'ai plus l'impression d'être un pianiste."

Légende du jazz, Keith Jarrett a été à l'avant-garde dès le début des années 1960 et a collaboré avec des artistes de référence comme Miles Davis, Art Blakey ou Jack DeJohnette. Son travail autour de l'improvisation l'a mené jusqu'à donner des concerts solo totalement improvisés, qui ont largement contribué à sa réputation de virtuose (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi