Publicité
Marchés français ouverture 1 h 14 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 625,45
    -7,57 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 040,23
    -295,09 (-1,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 223,04
    -756,27 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,81
    -29,86 (-2,16 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Kate Middleton radieuse aux côtés d’un groupe de « super-papas »

Yui Mok

Trouver sa place en tant que papa n’est pas toujours évident. Pour les aider, l’association « Dadvengers » (contraction de « dad », « papa » et d’Avengers) a vu le jour à Londres en 2019. Une initiative soutenue par la princesse de Galles, Kate Middleton, venue passer du temps avec des membres de la petite communauté, ce mercredi 1ᵉʳ novembre, « pour souligner le rôle important que les papas jouent dans la vie de leurs enfants ».

Nigel Clarke, qui a fondé le groupe en 2019, a tout d’abord présenté les activités de « Dadvengers » à la princesse depuis le pub d’Arnos Arms, au nord de Londres et Kate Middleton a fait connaissance avec plusieurs enfants. L’épouse du prince William a ensuite bravé la pluie pour accompagner une quinzaine de papas et leurs petits à Arnos Park, où les bambins ont pu profiter de l’aire de jeux, sous le regard attendri de la mère de famille.

À lire aussi Kate Middleton au milieu des enfants : petits câlins sur talons hauts

D’après l'« Independant », la princesse a déclaré au groupe qu’il était « important que les gens connaissent la valeur du temps passé en famille ». « Grâce à ce que vous faites, les enfants voient l’importance de socialiser et de se réunir », a-t-elle déclaré.

Des papas « sous le choc »

Après la visite, Nigel Clarke a assuré à la BBC que les papas étaient encore « sous le choc » d’avoir reçu la visite de la princesse de Galles. « Ils ont été étonnés qu’elle ait pris le temps de venir rendre visite à un groupe comme cel...


Lire la suite sur ParisMatch