La bourse ferme dans 3 h 49 min
  • CAC 40

    5 594,46
    +27,67 (+0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 524,04
    +13,10 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 803,40
    -2,10 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    14 247,95
    -164,61 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    332,32
    -38,20 (-10,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,36
    -0,35 (-0,77 %)
     
  • DAX

    13 320,79
    +34,22 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    6 331,05
    -31,88 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3329
    -0,0028 (-0,21 %)
     

Kate Middleton : son plan B, si elle n’avait pas "menotté" William

·1 min de lecture

Depuis son mariage avec le prince William, il y a neuf ans, Kate Middleton s’est parfaitement intégrée au sein de la famille royale, incarnant aux côtés de son époux la relève de la monarchie britannique. Un rôle taillé sur mesure pour cette fille de riches entrepreneurs, qu’elle était bien déterminée à endosser, selon certains experts de la royauté. L’un d’entre eux, Robert Lacey, cité par le Mirror, a même affirmé dans son dernier livre, Battle of the Brothers, que son plan était de "mener William menotté à l’autel". Le cas échéant, Kate Middleton avait, là encore, tout prévu.

"Elle a dû concevoir indépendamment son propre plan de carrière. Ça ne lui aurait pas rendu service de sembler dans le besoin, et il y avait bien sûr, la possibilité qu’elle finisse par être quittée", explique l’historien de la royauté. Toutefois, en attendant inlassablement que le prince William mette enfin un genou à terre, ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom de "Waity Katy" ("Kate qui attend"), la jeune femme d’alors a peaufiné sa stratégie pour ne pas avoir à passer à son plan B, notamment en changeant de garde-robe et d’attitude.

La future duchesse de Cambridge aurait même envoyé un email à ses amis en 2008 pour leur demander de ne plus l’appeler Kate, mais Catherine, comme William le faisait, ce qui aurait "un peu surpris" son entourage. "Les fiançailles du prince William étant désormais une certitude, il y a des signes qui montrent que Kate Middleton se prépare à son futur rôle", écrivait ainsi (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nicolas Sarkozy, un père pour Gérald Darmanin : "Si j’avais mal quelque part, il en pleurait"
“Des caprices de prima dona” : l’accouchement de Meghan Markle, un autre sujet d’agacement pour William
Mauvaise nouvelle pour Pascal Balland : Laeticia Hallyday ne reviendra pas vivre en France
Harry et William en froid : le prince Charles, le seul à pouvoir les réconcilier ?
PHOTO - Karine Baste-Régis « fière » de son fils : ce cliché attendrissant