Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 102,68
    +1 804,80 (+3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,34 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

Kate Middleton : découvrez le prix de sa robe qui a fait sensation lors de sa dernière sortie officielle

Agence / Bestimage

Kate Middleton n’hésite pas à mettre la main au porte-monnaie lorsqu’il s’agit de ses looks. Selon une enquête du Daily Mail, elle est d’ailleurs la personnalité royale qui a le plus dépensé en 2022 pour sa garde-robe, et la somme est d’ailleurs astronomique.

Un beau budget qui lui permet d’arborer des pièces incontournables comme son beau manteau long à imprimé tartan ou encore d’adopter LA tendance portée par toutes les femmes des familles royales d’Europe : le tailleur oversize.

Le 31 janvier dernier, Kate Middleton était en visite officielle dans la ville de Leeds. Elle avait encore opté pour sa tenue fétiche qu’elle décline dans toutes les couleurs, prouvant ainsi une nouvelle fois que ce style lui va parfaitement bien.

Elle a choisi de la ceinturer pour marquer sa taille davantage et l’a assortie d’une paire de bottes en daim marron de la marque Gianvitto Rossi, en vente à 1.350 euros. Pour compléter ce look signature, elle a choisi cette fois un sublime long manteau vert signé Alexander McQueen, accordé avec son sac à main de la marque Manu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite