La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 049,93
    -573,75 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Kartable lance une offre de soutien scolaire en visio concurrente d'Acadomia

·2 min de lecture

Sarah Besnaïnou, diplômée d’HEC comme son associé Julien Cohen-Solal, a lancé en 2013 ce site de contenus pédagogiques. Des professeurs y proposent dorénavant des cours en vidéo en direct. Elle est l'invitée du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Comment est née l’idée de Kartable?

Sarah Besnaïnou - Avec mon associé, nous donnons des cours de mathématiques depuis longtemps. Nous nous sommes rapidement rendu compte d’un problème: environ 1 million d’élèves prennent des cours particuliers, pour un budget colossal, qui s’élève jusqu’à 2.000 euros par an. Notre ambition était d’offrir à tous un enseignement de qualité, accessible.

Quelle solution avez-vous imaginée?

Un site de contenus pédagogiques qui propose des cours et des exercices interactifs dont ont besoin les élèves pour réviser leurs contrôles, écrits par 200 professeurs de l’Education nationale, avec le statut d’autoentrepreneurs. Les dix premiers sont offerts. Puis tous les contenus scolaires sont en illimité pour 14,99 euros par mois et 29,99 euros pour avoir aussi l’aide de professeurs par tchat.

Début septembre, vous avez lancé une offre de cours particuliers. Pourquoi?

Nous y avions déjà pensé avant, mais les parents n’étaient pas encore prêts à payer des cours en visio. La crise sanitaire a changé les usages et renforcé leur inquiétude concernant la scolarité. Selon un sondage que nous avons mené en juin, 67% des familles pensent que la pandémie a empêché leur enfant de progresser correctement à l’école et 84% envisagent d’augmenter leurs dépenses de soutien scolaire.

Que leur proposez-vous?

Pour 39,99 euros par mois, c’est-à-dire le prix d’une heure de soutien chez un acteur traditionnel, l’élève profite des contenus pédagogiques, de l’aide par tchat, à autant de cours en visio qu’il le souhaite, avec un professeur et en petit groupe. Nous organisons 150 classes par jour, à l’aide de 500 enseignants. Plus de 2.000 offres ont déjà été souscrites.

Quelle différence avec Nomad Education ou OpenClassrooms?

Nous nous adressons à des enfants scolarisés du CE1 à la Terminale alors qu’. Et Nomad propose du contenu pédagogique. Aujourd’hui, nous sommes positionnés sur le marché du soutien scolaire, qui pèse 2 milliards d’euros. Notre co[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles