Publicité
Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    36 247,87
    +130,47 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 403,97
    +63,97 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    32 763,77
    +455,91 (+1,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0767
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    15 995,58
    -338,79 (-2,07 %)
     
  • Bitcoin EUR

    39 193,95
    -1 614,88 (-3,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,45
    -26,26 (-2,93 %)
     
  • S&P 500

    4 604,37
    +18,78 (+0,41 %)
     

Karl Olive juge que Jean-Luc Mélenchon "devrait être fiché S" et s'attire les foudres de LFI

Ludovic MARIN / AFP

Des propos qui suscitent la colère dans les rangs de La France insoumise. Karl Olive a accusé ce mardi matin sur CNews Jean-Luc Mélenchon "d'être un danger pour la société", après son positionnement sur le conflit entre Israël et le Hamas.

"Je vais vous le dire: il devrait être fiché S. Il est bien plus dangereux qu'un certain nombre de fichés S dans notre société", a lancé le député Renaissance sur CNews.

"La faute impardonnable" de Mélenchon sur le Hamas

Interrogé sur le motif de cette éventuelle fiche S, le parlementaire a évoqué "le fait d'attiser la haine". "La France insoumise ne cesse d'attiser la haine", a-t-il martelé.

Dans le viseur de Karl Olive: "la faute impardonnable" de l'ex-candidat à la présidentielle, qui "refuse de qualifier le Hamas de terroriste". Le fondateur de LFI n'a pas jugé que le le Hamas était une organisation "terroriste" tout en condamnant les crimes de guerre dans les deux camps au nom du "droit international".

La fiche S pour "sûreté de l'État" répertorie les personnes qui représentent une menace potentielle pour la sécurité de la France, qu'elles aient ou non déjà commis un crime ou un délit.

Environ 20.000 personnes sont sous ce statut en France dont 3.500 "pour islamisme" et 3.000 "personnes d'ultra-gauche", d'après des chiffres communiqués par Gérald Darmanin devant des députés début octobre.

Karl Olive, "l'aile Pinochet de la macronie"

Les propos de Karl Olive, qui n'a en rien la main sur l'attribution des fiches S puisque celles-ci dépendent du ministère de l'Intérieur, ont fait bondir dans le camp de Jean-Luc Mélenchon.

"Ok Kim Jong-Un", a réagi le coordinateur national du mouvement Manuel Bompard sur X (ex-Twitter) en faisant référence au dictateur nord-coréen. Même son de cloche pour le député LFI Matthias Tavel qui l'accuse d'appartenir à "l'aile Pinochet de la macronie".

L'insoumis Alexis Corbière juge, lui, "dangereux" qu'"en cette période grave un député macroniste passe ainsi dans un média pour débloquer complètement". Il l'accuse de comparer Jean-Luc Mélenchon " à un criminel" tout en "banalisant le terrorisme".

"Ficher des opposants"

Le député LFI Hadrien Clouet n'est guère plus tendre en se demandant si "un éthylotest était disponible sur le plateau (de télévision) avant".

"Ficher des opposants politiques. Entre ça et la fin des votes avec les 49.3, il a un drôle de tête leur 'arc républicain'", s'agace de son côté le député Damien Maudet, un proche de François Ruffin.

Ce n'est pas la première fois que le ton monte entre LFI et Karl Olive. Début septembre, le député avait voulu interdire les manifestations avant de grands évènements sportifs ou culturels, après des sifflets qui avaient visé Emmanuel Macron lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de rugby.

"Bientôt l'ablation des cordes vocales pour empêcher les huées contre le roi Macron", avait alors tancé Manuel Bompard.

Contacté par BFMTV.com, Karl Olive persiste et signe, expliquant voir dans Jean-Luc Mélenchon "un danger pour notre société".

Article original publié sur BFMTV.com