La bourse ferme dans 7 h 24 min
  • CAC 40

    6 771,48
    +31,75 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 119,71
    +30,13 (+0,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1282
    -0,0038 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 797,40
    +11,90 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    50 759,96
    +2 194,15 (+4,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 429,60
    -25,81 (-1,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,40
    +3,25 (+4,77 %)
     
  • DAX

    15 303,34
    +46,30 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 089,70
    +45,67 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3345
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Karine Le Marchand renonce à sa subvention polémique auprès de la région Paca

·4 min de lecture

POLITIQUE - “Et voilà, comme ça tout le monde est content!” Depuis le 22 octobre dernier, l’animatrice Karine Le Marchand se retrouve au cœur d’un “bad buzz sur les réseaux sociaux”, comme elle le décrit elle-même. En cause, une subvention de près de 120.000 euros qu’elle aurait aimé toucher de la part de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et à laquelle elle a fini par renoncer.

Tout part, vendredi dernier donc, d’un article du média Marsactu qui révèle une étonnante affaire: la célèbre présentatrice de “L’amour est dans le pré” et de “Une ambition intime” a déposé durant l’été une demande de subvention auprès de la région Paca pour rénover de manière éco-responsable le mas qu’elle possède à Aix-en-Provence. Une aide requise via le biais de sa société de production et de communication audiovisuelle, Potiche Prod, et qui aurait pu donner lieu -admettent à la fois la région et l’intéressée- à un suivi sur les réseaux sociaux, voire à une émission de M6.

Or au-delà des sommes particulièrement importantes évoquées ici, à en croire les experts, c’est ce dernier point qui pose problème. Plusieurs élus écologistes se sont notamment demandés s’il s’agissait en réalité d’une opération de communication de la part de Karine Le Marchand, elle qui a déjà accepté un poste d’ambassadrice de la région Paca, notamment en utilisant son passif avec “l’Amour et dans le pré” pour incarner une campagne de communication vantant l’action des autorités régionale en direction des agriculteurs locaux.

“Détournement de fonds publics à des fins personnelles”

“La rénovation de ce domicile permettra de tester des technologies en lien avec l’éco-responsabilité et de suivre les étapes de rénovation d’une maison individuelle. Ce sera un guide pour permettre aux particuliers de connaître les aides auxquelles ils peuvent prétendre”, se défendait la région, qui aurait dû faire voter la subvention ce jeudi 28.

Une attitude qui avait donc fait hurler les Verts, la porte-parole locale d’EELV Nathalie Morand en tête. “Cette écologie people et hors-sol n’a d’écologie que la façade. En réalité, c’est un détournement de fonds publics à des fins personnelles: l’Amour est dans le gain!” Et Renaud Muselier, le président LR de la région Paca de répliquer en évoquant une saillie “diffamatoire” et assurant que l’animatrice n’a bénéficié d’aucun passe-droit.

Il n’en reste pas moins que l’intéressée a été échaudée par la polémique. Ce lundi 25 octobre, elle a publié sur les réseaux sociaux une vidéo de réaction à ce “bad buzz”, expliquant renoncer à sa demande de subvention, dans un geste “ego-responsable”, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. “Comme je vois que je suis instrumentalisée par des journalistes ou des partis politiques, la chose va être toute simple: je ne vais pas faire la demande.”

Avant d’en arriver à cette conclusion, l’animatrice de M6 se défend néanmoins d’avoir voulu profiter du système.

Toujours ambassadrice?

“Depuis 2018, il y a un cadre d’intervention qui s’appelle ‘bâtiment exemplaire’ et qui propose d’aider tout projet de maison éco-responsable. Vous et moi pouvons y prétendre, mais cela oblige à beaucoup de choses: prendre un architecte ‘qualité environnementale’, un bureau d’études et de faire évidemment les choses dans les règles de l’art...”, explique-t-elle. Elle ajoute que par conséquent, le recours à une telle subvention reviendrait à dépenser “beaucoup d’argent, bien au-delà de la subvention bien évidemment”.

Mais face à l’ampleur de la polémique, Karine Le Marchand assure avoir pris la décision de retirer sa demande. “En contrepartie, je ne serai pas obligée de faire tout ce qui était demandé, le bureau d’études et tout ça, et je vais me débrouiller comme une grande, continuer à faire mon petit projet sans le soutien de la région Sud. Et voilà, comme ça tout le monde est content!”

Contactée par nos confrères de Nice Matin, Karine Le Marchand n’a toutefois pas répondu à une question de taille: renonce-t-elle également à sa mission d’ambassadrice pour laquelle elle devait être rémunérée? Le signe sans doute que la polémique n’est pas tout à fait éteinte.

À voir également sur le HuffPost: Karine Le Marchand aide des célibataires à trouver l’amour via des lives Instagram

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles