La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 519,15
    +835,94 (+3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Karine Lacombe pas si optimiste concernant la Covid : « On a encore les deux pieds dedans »

·1 min de lecture

Depuis ce mercredi 9 juin, la France a franchi un nouveau cap dans son déconfinement national. Couvre-feu repoussé à 23 heures, réouverture des salles des bars et restaurants… La vie reprend doucement son cours et la période dure de la pandémie semble s’éloigner. Pour autant, Karine Lacombe n’est pas aussi optimiste. L’infectiologue, qui a bel et bien remarqué une amélioration en ce qui concerne la pression hospitalière tempère dans l’édition du week-end de Libération, ce samedi 12 juin. « À regarder les collègues, on a l’impression que ça y est, que c’est derrière nous, mais en réalité on a encore les deux pieds dedans », a-t-elle affirmé dans les colonnes du journal.

Bien que de nombreux lits se soient libérés à l’hôpital, Karine Lacombe explique que la situation dans son service des maladies infectieuses est toujours aussi tendue. Et savoir que la vie revient à la normale, autant pour les Français que pour les autres secteurs hospitaliers, ne facilite pas le quotidien. « Le fait d’être les seuls à rester dans cette ambiance après tout ce qu’on a traversé depuis un an, et alors que tout le monde est en train de s’en échapper, c’est psychologiquement épuisant », a ajouté l’infectiologue.

La levée des restrictions jugée comme un « pari politique »

En avril dernier, Karine Lacombe avait déclaré redouter le pire lorsque le gouvernement avait annoncé la levée prochaine des restrictions, jugeant qu’il s’agissait là d’un « pari politique ». Bien qu’elle soit consciente que la situation (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Euro 2021 - Christian Eriksen : sa compagne Sabrina en larmes sur la pelouse
Familles nombreuses, la vie en XXL : Amandine Pellissard furieuse, pousse un coup de gueule
Emmanuel Macron : deux poids deux mesures ? Cette nouvelle polémique qui ne passe pas
Novak Djokovic : les confidences touchantes de sa femme Jelena, "Ça m'a détruite"
C à vous et la guerre des voisins : mais où a lieu le tournage ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles