La bourse ferme dans 2 h 33 min
  • CAC 40

    6 749,63
    -16,88 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 216,14
    -7,83 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1618
    +0,0016 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 794,80
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    50 767,07
    -3 486,85 (-6,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 417,19
    -87,96 (-5,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,54
    -1,11 (-1,31 %)
     
  • DAX

    15 697,12
    -59,94 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 265,72
    -11,90 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3739
    -0,0024 (-0,18 %)
     

Kallos, cette exposition qui explore les ressorts de la beauté antique

·2 min de lecture

L’Oréal est le mécène de cette exposition archéologique qui se tient du 29 septembre 2021 au 16 janvier 2022 à Athènes, au Musée d’Art cycladique. Un projet né d’une discussion entre Jean-Paul Agon, président du numéro 1 de la beauté, et Sandra Marinopoulou, présidente du musée.

Dans une petite rue escarpée qui grimpe vers le mont Lycabette se niche le Musée d’Art cycladique d’Athènes. Ce musée privé créé en 1986 par la veuve d’un riche armateur, Dolly Goulandris, a ouvert le 29 septembre les portes d’une exposition exceptionnelle sur la beauté dans la Grèce antique, visible jusqu’au 16 janvier 2022. Une sélection de 300 œuvres d’art provenant de plus de 70 musées grecs (mais aussi italiens et du Vatican) qui ont été repérées lors d’un périple effectué durant deux ans, malgré les mesures de confinement, par deux hommes de l’art: le professeur Nikolaos Stampolidis, récemment passé de la direction de ce musée à celle du musée de l'Acropole, et le commissaire de l’exposition, le docteur Ioannis Fappas. Sorties des réserves de ces établissements, 280 pépites sont ainsi présentées au public pour la première fois.

"L’idée de l’exposition est née en 2019, au cours d’une discussion où nous nous demandions en quoi les anciens Grecs ont contribué à la notion de beauté", a expliqué , . Ami depuis quinze ans de Sandra Marinopoulou, la présidente du Musée d’Art cycladique – et nièce de la fondatrice – le dirigeant connaît parfaitement la Grèce où il a obtenu son premier poste à responsabilité et dont il parle couramment la langue. "J’avais 24 ans quand j’ai été envoyé comme directeur général de la division des produits grand public dans la filiale grecque", rappelle-t-il. Resté cinq ans dans le pays, où il possède maintenant une maison… dans une île des Cyclades, il a le coup de foudre pour le pays des Hellènes. "Je suis Français de naissance et Grec de cœur", clame-t-il volontiers.

Incarnations antiques de la beauté

"La civilisation grecque a apporté la philosophie et conceptualisé la beauté, rappelle Sandra Marinopoulou, qui avait déjà organisé dans son musée des expositions archéologiques sur des thèmes comme la santé ou l’amour. L'homme est au centre de cette exposition". Les recherches, qui ont donné lieu à la publication d’une véritable somme de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles