La bourse ferme dans 22 min
  • CAC 40

    4 734,68
    -81,44 (-1,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 073,63
    -31,62 (-1,02 %)
     
  • Dow Jones

    27 645,97
    -39,41 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    +0,0027 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 911,00
    +5,30 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    11 502,66
    +403,31 (+3,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    269,85
    +8,56 (+3,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,46
    +0,90 (+2,33 %)
     
  • DAX

    12 065,93
    -111,25 (-0,91 %)
     
  • FTSE 100

    5 732,02
    -59,99 (-1,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 448,65
    +89,71 (+0,79 %)
     
  • S&P 500

    3 406,44
    +5,47 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3072
    +0,0051 (+0,39 %)
     

Kézako : comment fonctionne un réseau de téléphonie mobile ?

Jonathan Sare, Futura
·1 min de lecture

Tout téléphone mobile est avant tout un transducteur, c’est-à-dire qu’il va d’abord capter la voix de son utilisateur puis la transformer en données numériques. Ces informations son relayées à la centrale par un réseau dense d’antennes téléphoniques pour ensuite atteindre le destinataire.

La véritable complexité réside dans la gestion du système de relais. En effet, les antennes ne peuvent desservir qu'une soixantaine d'utilisateurs, ce qui est relativement peu vis-à-vis du nombre d'appels simultanés pouvant être réalisés dans la zone effective d'une antenne. Pour ce faire, les opérateurs mutualisent parfois leurs antennes afin de densifier le réseau et ainsi permettre une meilleure couverture.

© Unisciel

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura