Marchés français ouverture 5 h 59 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 456,87
    +74,31 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0875
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    22 615,94
    -72,96 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    21 777,28
    +232,07 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    537,90
    +20,89 (+4,04 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Le juteux business des remèdes anti gueule de bois

Davide Bonaldo/Sipa USA/SIPA

Hydratis, Alcoool, Myrkl… À la veille du réveillon du Nouvel An, plusieurs entreprises françaises proposent des remèdes anti gueule de bois à tous les noctambules hantés par le souvenir de lendemains défraîchis. Malgré des résultats plus ou moins fiables, le marché est prometteur. En France, ces entreprises ont un boulevard pour se développer.

Champagne, vin blanc, rouge, rosé, bières ou cocktails: quand les verres s’enchaînent, les lendemains déchantent. Vous souffrez de ce que les scientifiques appellent la “veisalgie”, terme tiré des mots norvégiens Kveis (inconfort succédant à la débauche) et grec algia (“douleur”). Autrement dit, la gueule de bois. “Les Français passent 1.066 heures, soit 3 ans de leur vie dans cet état”, aime à faire remarquer le jeune entrepreneur Henri Puigsarbé. Alors pourquoi ne pas en faire un business? De ce constat est né, en 2020, Nonna Lab, laboratoire spécialisé dans la gueule de bois qui fabrique la boisson préventive Alcoool.

D’autres jeunes pousses françaises sont parties à la conquête du marché des matins embrumés. À l’instar d’Hydratis, qui propose des pastilles réhydratantes dans plus de 2.000 points de vente (pharmacies et grande distribution) ou d’Allo maman bobo, start-up spécialisée dans les kits réconfortants. Le nouveau venu suédois, Myrkl qui a débarqué en France début octobre, rêve quant à lui d’engloutir ses concurrents pour devenir l’incontournable de la gueule de bois. Le produit, vendu dans une vingtaine de pharmacies françaises et présent dans 25 pays du monde, veut devenir le prochain "Red bull" de la gueule de bois, s’emballe Frédéric Fernandez, porte-parole du laboratoire De Faire Medical, qui fabrique les comprimés Myrkl.

Un marché de l’automédication en plein boom

Certes, seule une poignée d’acteurs se disputent le marché. Mais le secteur, tiré par l’essor de l’automédication, est en plein boom. Pesant plus de 3,71 milliards d’euros dans l’Hexagone, les ventes de produits de prévention délivrés sans ordonnance ont bondi de 7,1% en 2021. “Le Covid-19 et la désertification médicale ont propulsé le recours à l’automédication et replacé le pharmacien dans un rôle central du parcours de santé”, analyse Xavier Moinier, maître de conférences à l’université de Poitiers. 25% des Français se tournent aujourd’hui vers les médicaments sans ordonnance selon ce[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi