Marchés français ouverture 58 min
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    26 941,09
    +202,06 (+0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0601
    +0,0039 (+0,37 %)
     
  • HANG SENG

    20 449,47
    -267,77 (-1,29 %)
     
  • BTC-EUR

    28 558,23
    +647,37 (+2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    676,35
    +2,98 (+0,44 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     

La justice européenne contraint Airbnb à informer le fisc sur ses locations

Le logo de l'application Airbnb sur un smartphone, photo prise à Paris le 22 novembre 2019 (AFP/Lionel BONAVENTURE) (Lionel BONAVENTURE)

La justice européenne a validé mercredi l'obligation faite aux plateformes de location de biens d'hébergement touristique de communiquer aux administrations fiscales nationales les informations sur les transactions effectuées.

La Cour de justice de l'UE basée à Luxembourg avait été saisie d'un litige opposant la société Airbnb Ireland et la Belgique.

La société irlandaise avait été invitée à communiquer au fisc belge les données sur les locations effectuées en Belgique au cours de l'année 2017 via son portail électronique.

Airbnb Ireland met en relation, contre rémunération, des locataire potentiels et des loueurs, professionnels ou non, proposant des hébergements.

La plateforme a refusé en invoquant le principe de la libre prestation de services et la législation sur le commerce électronique adoptée en 2000.

La Cour a jugé mercredi que l'obligation faite à un exploitant de communiquer certaines données concernant les établissements d’hébergement touristique est "de nature fiscale et, à ce titre, est exclue du champs d'application de la législation sur le commerce électronique".

Airbnb a annoncé "prendre acte de cette décision" et attend la décision de la Cour Constitutionnelle Belge "qui devra statuer".

"Nous avons accueilli positivement l’accord des Etats membres de l’UE autour d’un cadre commun européen de transmission d’informations fiscales par les plateformes, connu sous le nom de +DAC 7+ et nous nous réjouissons de sa prochaine entrée en vigueur, qui permettra une communication de données par les plateformes plus cohérente et normalisée au sein de l’Union Européenne", a précisé la société dans une déclaration à l'AFP.

csg/fmi/rhl

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles