La bourse ferme dans 2 h 13 min
  • CAC 40

    6 753,29
    -13,22 (-0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 217,37
    -6,60 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1617
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 795,30
    +1,90 (+0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    50 901,12
    -3 219,68 (-5,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,23
    -84,92 (-5,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,42
    -1,23 (-1,45 %)
     
  • DAX

    15 708,73
    -48,33 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    7 268,81
    -8,81 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3736
    -0,0027 (-0,20 %)
     

Jusqu’à quel point le tourisme spatial pollue-t-il?

·2 min de lecture

Si le tourisme spatial n’en est qu’à ses balbutiements, il pourrait gagner du terrain, soulevant d’importantes interrogations quant à son impact environnemental.

"Qui aimerait aller d’une ville à l’autre en moins de 20 minutes? Qui aimerait aller sur la Lune? Qui aimerait passer ses prochaines vacances dans un hôtel dans l’espace? ”interroge Nancy Vermeulen, pilote instructrice, lors du Congrès international de tourisme spatial et subaquatique, un événement qui a réuni cette semaine à l’école des Roches, les principales agences spatiales et internationales. Pendant trois jours, du mercredi 22 au vendredi 24 septembre, une dizaine d'astronautes et de scientifiques ont présenté les défis auxquels sera confronté le tourisme spatial dans les dix prochaines années, devant plusieurs centaines de personnes, journalistes ou passionnés .

Depuis que 4 ont passé trois jours dans l’espace le 15 septembre dernier pour la première mission orbitale de l’Histoire sans aucun astronaute à bord, l’ère du tourisme spatial semble lancée. Que ce soit (la société d’Elon Musk), (Richard Branson) ou (Jeff Bezos), des entreprises américains programment des vols touristiques en série et vendent des centaines de billets pour les étoiles à des milliardaires. Mais à quel coût écologique? Si le taux de pollution de ces activités reste encore marginal, le tourisme spatial pourrait s’intensifier et devenir une véritable menace pour l’environnement. “Avec la pandémie du Covid-19, la réflexion sur l’impact environnemental du tourisme spatial s’est imposée dans le débat public, devenant très visible”, nous explique Arnaud Saint-Martin, sociologue au Centre national de recherche scientifique (CNRS) et spécialiste de l’astronomie.

4,5 tonnes de CO2 par passager

Pour l’heure, le nombre de vols de fusée est faible - 114 tentatives de lancements orbitaux ont eu lieu dans le monde sur l’année 2020 d’après la Nasa, contre 100.000 vols quotidiens de l’industrie du transport aérien - mais les émissions de fusée sont émises jusque dans la plus haute atmosphère, et y restent deux à trois ans. Même “quelque chose d’aussi inoffensif que l’eau peut avoir un impact” dan[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles