Marchés français ouverture 8 h 7 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0176
    -0,0074 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 843,84
    -104,52 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Jusqu’à 91 % de hausse : pourquoi les prix de certains produits flambent dans les pharmacies

© ISA HARSIN/SIPA

Les consommateurs de produits pharmaceutiques l’ont sans doute remarqué : certains tarifs ont explosé. Un constat également posé par Audrey Lecoq, fondatrice de Pharmazon, grossiste qui revend aux pharmaciens ou sur son site les produits achetés aux grands laboratoires industriels. A ses yeux, comme pour de nombreux professionnels, ces hausses de prix sont injustifiées. D’autant que les tarifs avaient déjà été réévalués en janvier de cet année. Certaines « références coûtent aujourd’hui 6, 7, 8 euros plus chers qu’avant la crise du Covid », témoigne un pharmacien.

Lire aussi - Comment l'Etat agit pour limiter le risque de pénurie de médicaments

A titre d’exemple, Le Parisien s’est basé sur une liste de tarifs de produits, mise à disposition par la fondatrice de Pharmazon. Les chiffres sont éloquents. En deux ans et demi, de janvier 2020 à juillet 2022, les tarifs des couches Pampers de la multinationale Procter & Gamble ont flambé de 91,3%. Le tarif à l’unité de la couche a quasiment doublé en un peu plus de deux ans, passant de 0,23 euro à 0,44 euro. L’autre hausse la plus forte concerne encore un produit du même laboratoire, le Bion3, complément alimentaire censé renforce les défenses immunitaires : + 68,3 % sur la même période.

Les laits infantiles particulièrement touchés

Les laits infantiles sont également les plus touchés. Sur les 18 références étudiées, les prix de la moitié se sont envolés avec des hausses 10,9 % à 33,1 % pour le Novalac, du laboratoire NHS Menarini...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles