La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 269,35
    -210,25 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    14 117,77
    +48,34 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 618,43
    +1 566,68 (+5,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    988,26
    +19,42 (+2,00 %)
     
  • S&P 500

    4 238,99
    -8,45 (-0,20 %)
     

Jusqu’à 17.000 € le m² : le business des locations de surfaces commerciales

·1 min de lecture

La société Checkmyguest vient de lancer une plateforme consacrée à la vente de locaux commerciaux dédiés à la location touristique de courte durée. Une pratique légale très controversée, d'autant que les prix des biens proposés atteignent des sommets. Comme repéré par Le Figaro Immobilier, une vingtaine de locaux de 30 à 130m² y sont proposés pour des prix allant de 10.800 €/m² pour un 78 m² dans le 11e arrondissement de Paris) à 17.000 €/m² pour un 40m² dans le 10e.

Avec sa plateforme, Checkmyguest vise des investisseurs particuliers ou professionnels en leur proposant un service clés en main. Comme le rappelle Le Figaro, à Paris, les locations touristiques de courte durée sont limitées à 120 jours par an à moins que le logement soit transformé en surface commerciale. Une procédure longue et complexe qui a poussé ces dernières années les investisseurs à directement acheter des biens déjà référencés comme des espaces commerciaux, afin de les mettre en location.

>> A lire aussi - Airbnb : quelles formalités remplir pour louer ma résidence secondaire à Paris ?

Fin 2019, la mairie de Paris avait tiré la sonnette d'alarme contre cette pratique, pourtant légale. "Aujourd'hui, on est confrontés à un phénomène nouveau des commerces, des locaux commerciaux, qui sont transformés en locaux Airbnb. Cela nous pose problème parce que c'est le visage de la rue qui change et ça rajoute encore du Airbnb qu'on avait déjà dans les étages supérieurs", dénonçait Ian Brossat, maire-adjoint en charge (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taxe foncière : une bonne nouvelle pour de nombreux propriétaires cette année
Aides à la rénovation énergétique : les chiffres clés de leur impact
Immobilier : quel délai a-t-on pour agir suite à une rétractation de transaction ?
SCPI : pensez à diversifier vos placements vers le résidentiel
AG de copropriété, agence immobilière : ce que vous pouvez refaire (ou non) à partir du 19 mai