La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 176,36
    -1 230,89 (-2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Jus Mundi: le moteur de recherche des avocats

·2 min de lecture

Jus Mundi s'est donné pour but d’améliorer l’accessibilité à l’information juridique mondiale en créant une base de données unique, complète et fiable pour chaque domaine du droit et de l’arbitrage international. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 5 millions d’euros

Avocat international, Jean-Rémi de Maistre (32 ans) était régulièrement confronté à la difficulté de rechercher une décision juridique comparée entre pays: l’information est très disséminée, dans des langues différentes. Associé à Thomas Latterner (30 ans, ingénieur, ex Capgemini), Valentin Brondel (33 ans, mathématicien, ex-Carrefour) et Aurélien Duval (32 ans, mathématicien, ancien d’Alten), il a créé Jus Mundi pour développer une bibliothèque de décisions de justice en libre accès dotée d’un moteur de recherche utilisant une intelligence artificielle d’analyse sémantique permettant de s’y repérer. Lancée en janvier 2019, son offre a déjà séduit des cabinets d’avocats, des gouvernements, des universités, des grandes entreprises... En passe d’obtenir le statut de "société à mission", Jus Mundi propose son outil gratuitement aux universités des pays en développement. Les cabinets d’avocat paient un abonnement à l’outil de recherche – les contenus restant gratuits. Pour recenser une masse colossale de jurisprudence, issue directement des tribunaux qui collaborent avec elle, Jus Mundi procède par grandes spécialités. Après avoir défriché les décisions d’arbitrage international puis celles du commerce international, elle va s’attaquer à la jurisprudence en matière d’environnement. Après un tour d’amorçage de 1 million d’euros auprès de business angels et d’un family office, Jus Mundi cherche de nouveaux fonds pour étoffer son équipe commerciale et recruter des data scientists. La start-up, tournée vers une clientèle très internationale (elle emploie 24 personnes de 12 nationalités) a réalisé 500.000 euros de chiffre d’affaires en 2000. Elle compte tripler ses revenus en 2021.

Contact: jr.demaistre@jusmundi.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi